Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 13:09

Rendez vous compte !! Quelqu'un de l'UMP a osé comparer Hollande à "Babar" et la gauche s'indigne, parle de campagne ordurière, de boule puante, de scandale... Ils ont un peu moins braillé quand Mélanchon l'a décrit comme un capitaine de pédalo mais Mélanchon ayant croqué dans le fromage socialiste pendant des années, on est un peu moins sévère avec lui. Et puis, il faudra bien récupérer les voix des demeurés qui votent pour ce facho tendance rouge coco !!

 

Hollande est en train de découvrir qu'une campagne électorale , ce n'est pas si facile que cela ! Déjà, il faut se taper des "alliés" comme les Verts qui ne font rien qu'à faire de la surenchère pour obtenir, non pas de garanties écologiques (si les Verts étaient écolos, cela se saurait) mais des circonscriptions ! Mais en plus, il faut supporter les attaques "insupportables" et "ordurières" de l'UMP ! Diantre !! Quand le Mouvement des Jeunes Socialistes avait fait une affiche, en 2007, montrant Sarkozy avec la mention "Votez Le Pen", ce n'était pas ordurier ! C'était de la politique.

 

Que cette petit chose d'Hollande le sache : la politique, c'est un combat ! Parfois, on s'en prend plein la tronche pour pas un rond ! Il faut savoir encaisser. Et encore, Hollande a , comme tout candidat de gauche, la totalité des médias avec lui. Pas de risque qu'on lui rappelle l'enterrement de l'affaire Banone, sa gestion calamiteuse du PS, le fait qu'il n'ait jamais été ministre ou même sa séparation d'avec Ségolène tout en faisant croire , avant les élections de 2007, que non, tout cela ne sont que des rumeurs !!

 

Hollande va comprendre qu'une campagne, c'est autre chose que de dire "Tout ce que dit ou fait Sarkozy, c'est mal" ! Il va falloir qu'il explique comment il finance son dispendieux programme, par exemple ! Après, les promesses n'engagent que ceux qui les croient !!

 

Hollande est comparé à Babar ! Je trouve cela sympa ! C'est mieux que son surnom "Flamby 1er", non ? Mais on le sait, à gauche, il n'y a que des vertueux, des honnêtes, des gens qui se font payer des péripatéticiennes à Lille. C'est à droite que les méchants, les malhonnêtes, les obsédés se comptent par milliers. Vous ne me croyez pas ? Pourtant Mitterrand était de droite !!

 

(L'Amérique est loin de mes articles en ce moment ! Qu'on se rassure, je ne l'oublie pas, mais j'attends que la situation se clarifie un peu. Ecrire sur une pseudo gaffe de Perry ou une parole d'Obama ne fera pas avancer la chose. Je laisse cela aux grrrrrannds médias)

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 06:30

"La droite a du mal avec la démocratie". Voici comment Martine Aubry a commenté les remarques de N.Sarkozy sur les primaires socialistes. Celui ci avait osé critiqué ce scrutin privé en estimant que le général De Gaulle avait voulu une élection à 2 tours et non à 4. Il a oublié qu'en France il est interdit de critiquer ce qui vient de la gauche !

La remarque d'Aubry prouve surtout le culot délirant de la première secrétaire du PS. Car en matière de démocratie bidon, elle s'y connait. Tout le monde semble avoir oublié la mascarade grotesque de 2008 et les tricheries massives qui l'ont portées à la tête du PS. Et cette phrase montre aussi que la gauche est persuadé d'avoir le monopole démocratique. On sait que le PS critique systématiquement une élection qu'elle perd ! Ainsi, pendant des années, le Sénat était un anomalie anti-démocratique. Depuis qu'elle y est majoritaire, c'est devenu une force démocratique de progrès.

 

On se rappellera aussi qu'elle n'avait eu de cesse de délégitimiser la victoire de l'UMP aux Européennes de 2009, estimant qu'en raison de l'absention, les 27% du parti majoritaire ne représentait pas vraiment les Français.

 

Or, à ces primaires privées, le PS annonce que 2,5 millions de Français sont venus voter. Ce ne sont, en passant, pas des chiffres officiels mais on est loin des 17 millions de personnes qui en 2007 ont voté pour Ségolène Royal. Le PS oublie aussi que durant septembre, la barre avait été fixée à 4 millions de "votes citoyens". Mais comme les gens qui sont venus voter ont donné un peu plus que le 1 euro exigé, le PS rentre dans ses frais, même si, là aussi, on ne connaît pas le coût exact de la primaire.

 

Quand Aubry balance ses déclarations anti-droite sur ses supposées atteintes à la démocratie, elle ne fait que reprendre la réthorique gauchiste qui consiste à décrédibiliser l'adversaire. Logique pour une candidate qui est allée draguer les fascistes rouges à la fête de l'Huma. C'est une constante depuis les années 50 (et même avant) : la gauche donne des brevets de démocratie et estime que l'autre camp ne l'est pas. Là aussi, on ne peut que se gausser quand on se rappelle les magouilles électorales de Mitterrand en 86 ou les multiples tricheries des congrès socialistes.

 

Ce qui est insupportable, c'est bel et bien ce mépris d'Aubry pour l'adversaire ! Alors qu'elle flatte les islamistes et les communistes, elle crache à longueur de temps sur la moitié des Français ! Si, par malheur, elle était candidate pour 2012, il lui faudrait expliquer alors son mépris. Mais gageons que la presse servile n'osera jamais lui en faire la remarque.

 

Un dernier mot sur Marine le... heu Arnaud de Montebourg !! Excusez ce lapsus, mais une grande partie de leurs thèmes étant tellement proche ! Le "faiseur de roi" a clairement pris le melon ! Certes 17%, ce n'est pas rien. Enfin, 17% de 2,5 millions, c'est déjà moins impressionnant. Mais le fait est là  : Montebourg devient arbitre. Et ce faisant, son égo déjà bien large n'en devient que plus énorme !! Au point de décevoir ses partisans. Ils le seront encore plus quand Montebourg se sera rallié discrètement à un candidat en échange de quelques maroquins, ce qui est de bonne guerre.

 

J'ai cependant compris une chose : puisque lui aussi sort avec une journaliste (comme DSK ou Hollande), on comprend mieux pourquoi la presse lui a réservé un tel traitement de faveur. Vous avez dit République des copains ?

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 13:58

Décidément la gauche n'en manque pas une ! Alors que Hollande accuse, sans donner de preuve, que la PJ enquêterait sur sa nouvelle compagne , histoire de passer pour une gentille victime du vilain Sarkozy avant le premier tour de ces interminables primaires,Fabius nous ressort le coup de son cambriolage de son ex, Ségolène Royal !

 

On se rappelle que la mythomane du Poitou (en autre, elle avait affirmé travailler pour une mission de l'ONU, ce qui était totalement faux) avait déclaré que les cambriolages dont elle avait été victime étaient forcément téléguidés par le camp de la "corruption". Pas de chance, la police avait arrêté le coupable, une très jeune délinquante serbe sans aucun lien avec l'UMP. Mais cela, Royal s'était bien gardé de le dire trop fort !

 

Fabius, qui fut jadis impliqué dans l'un des plus grands scandales sanitaires de ces 30 derniers années, continue donc à mentir aux Français et à faire croire que nous sommes dans une dictature rampante. Amusant pour celui qui fut le plus fidèle de Mitterrand, l'homme aux écoutes téléphoniques multiples. Et de ressortir aussi les "rumeurs" sur Martine Brochen Aubry et son mari, forcément lancées par cette droite qui ne fait rien qu'à détruire la République !

 

Mais après tout, pourquoi se gêner ? Fabius sait que la gauche a la mainminse sur les médias, que ses syndicats noyautent totalement l'éducation nationale et la justice. Rien de plus facile que de calomnier, diffamer et mentir. Il en restera toujours quelque chose et il y aura toujours des gogos pour se laisser prendre à de telles sornettes !

 

Enfin, Hollande lui veut s'attirer la sympathie des électeurs de la primaire. Et quoi de mieux que de victimiser et de balancer en place publique une information qui daterait du début de l'année ? Le timing est parfait ! 

Mais chut, car on va encore me dire que mon sectarisme me pousse à voir le mal à gauche !!

Hé non, mon sectarisme m'autorise à dire ce que je pense de la gauche !

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 07:03

Jean Louis Borloo a renoncé à se présenter à l'élection présidentielle de 2012. Le leader du centre a sans doute refusé de jouer le jeu de la gauche en enlevant des points à Nicolas Sarkozy et en divisant son camp.

 

On ne peut que s'en réjouir car à l'approche d'une élection difficile, la droite n'a pas besoin de se payer une division mortelle. Cela lui a déjà coûté le Sénat. 

 

Bien entendu, le PS va ironiser sur le retrait de Borloo, va parler de cette droite qui ne veut voir aucune tête dépasser, va louer la modernité de ses primaires, vous savez ce concours de promesses démagogiques qui doit introniser son candidat. Qu'importe, la situation est en train de se clarifier à droite et elle sera aussi claire à gauche dans quelques semaines. La campagne pourra enfin vraiment commencer et les masques vont tomber. Le candidat PS devra dire la vérité sur l'abandon du nucléaire, exigé par les Verts et expliquer comment cela peut être compatible avec la voiture électrique. Il devra expliquer comment on réduit la dette en embauchant des centaines de milliers de fonctionnaires. Il devra également faire comprendre pourquoi le vote des étrangers, voulu par les sénateurs, est si indispensable pour l'avenir de notre pays.

 

Et accessoirement, la gauche devra expliquer pour Nicolas Sarkozy serait corrompu quand des proches sont soupçonnés d'actes délictueux, alors que dans son camp, les affaires DSK et Guérini n'ont pas le même impact. Il est vrai que la présomption d'innocence ne vaut que lorsqu'on est à gauche !! 

 

Borloo a rendu un grand service à son camp. Il se sacrifie alors qu'il espérait créer la surprise. Il y a donc encore de l'honneur à droite, n'en déplaise à la gauche

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:30

François Fillon a estimé que la perte du Sénat était due aux divisions de la droite. Il a entièrement raison et a donc refusé de minimiser cette perte. Car sans des candidatures dissidentes, ce sont 7 sièges qui seraient restés à droite. Et la gauche n'aurait pas eu la majorité.

Car, comme en 2007, quand la phrase de Borloo sur la TVA sociale (pourtant nécessaire, mais passons) a couté 50 sièges à la droite aux législatives, ce n'est pas tout de suite que l'on verra l'impact de cet échec. Il a fallu attendre la première révision de la constitution pour comprendre que ces 50 sièges étaient un énorme manque, quand le Congrès a du voter à la majorité des 2/3. Désormais, avec un Sénat à gauche, on peut dire adieu à l'inscription de la Règle d'Or dans la constitution. Meme si une partie de la gauche a dit qu'elle la voterait en cas de victoire en 2012 !

 

Expliquer la perte du Sénat par un aspect mécanique (la gauche tient désormais toutes les leviers locaux : villes, régions, départements) est juste mais  incomplet. Il y a aussi cette fronde des grands électeurs contre la réforme territoriale qui va limiter leur pouvoir et surtout leur nombre de sièges. On peut d'ailleurs trouver plutot minable cette attitude qui montre une volonté de garder ses avantages. Car en 2014, avec la fusion des conseils généraux et régionaux (pour résumer), il y aura moins de place à prendre. Il y aura aussi une mainmise plus importante des partis politiques sur cette élection. Une fois de plus, le gouvernement n'a pas su expliquer sa réforme, mal aidé il est vrai par des médias toujours aussi partiaux.

 

Il y a cependant un paradoxe à voir le PS feter sa victoire. Il y a peu le Sénat était pour la gauche une anomalie anti-démocratique. Maintenant qu'il a basculé dans leur camp, c'est devenu une institution respectable. Preuve s'il en est que pour la gauche, une élection n'est démocratique que lorsqu'elle l'a gagne !! On le sait depuis longtemps et le refus de reconnaitre la victoire de 2007 avait sonné comme un aveu : la gauche n'est pas démocratique, elle se veut hégémonique et seules ses valeurs ont droit de cité.  On peut aussi se gausser des déclarations de Aubry sur le Figaro qu'elle estime etre devenu un journal satirique ! Là aussi, pour la gauche, un bon journal est un journal copain, pas un journal d'opposition à sa démagogie. 

 

Il ne faut cependant pas minimiser cette perte, elle s'inscrit dans une dynamique pour cette gauche sans programme sérieux mais qui cristalise les frustrations et les rancoeurs des Français. Son plan est simple : surfer sur l'impopularité du Président (on n'est jamais populaire quand on gère une crise), se servir de tous les leviers démagogiques possibles comme, au hasard, accuser Sarkozy des "crimes" qu'aurait pu commettre ses proches (un peu comme si on disait que tout l'entourage de DSK violait des bonnes dans les chambres d'hotel) et surtout promettre des lendemains qui chantent alors que la crise que nous subissons obligera ipso facto à encore plus de rigueurs.

 

Entendre Royal chez Ruquier évoquer la "corruption" de Sarkozy ou Hollande en faire de meme en parlant de présidence zig-zag montrent bel et bien que la gauche n'aura aucun scrupule à utiliser toute la force de la diffamation ! Une fois de plus, cela tranche avec l'attitude d'un Sarkozy qui a refusé de profiter des déboires du Perv (dont la demande d'utilisation de son immunité diplomatique constitue un flagrant aveu de culpabilité) à des fins électorales.

 

Car quand la gauche fouille les poubelles et se moque de la présomption d'innocence (pour info, la fille de Thierry Gaubert a démenti les propos de sa mère), Sarkozy libère la Lybie et tente de sauver l'Europe d'une faillite annoncée. C'est peut etre cela que la droite devrait mettre en avant plutot que de se diviser ou de vouloir envoyer cinquante candidats aux Présidentielles.

 

Car qu'on se le dise, Nicolas Sarkozy n'est sans doute pas le meilleur président de la Ve République, mais un Hollande ou une Aubry aux manettes, c'est la fin annoncée du pays ! Les Américains ont tenté l'aventure avec Obama. Ils en paient le résultat.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 13:25

Pas de bol pour l'animatrice de piscine de Lille !! Son grand ami DSK (alias The Perv pour les intimes) a proprement flingué sa candidature à la primaire en révélant à 13 millions de Français le secret du polichinelle du pacte qui les liait tous les deux : en clair, si j'y vais, t'y vas pas. Et vice-versa !

 

Bien sur, Martine Brochen n'a pas tardé à minimiser les propos du trousseur fou ! Mais le mal est fait : les moins informés se demandent pourquoi un tel pacte a eu lieu d'etre (petite note : les accents circonflexes ne passent plus sur Over-blog !!), ceux qui savaient cherchent à dédramatiser.

 

Sauf Royal, qui n'a pas hésité à dire que Aubry avait menti sur le pacte !! Il est vrai que quand on a déjà balancé "Sa seul expérience, c'est une législative perdue en 2002" à propos de son ex-rivale pour la poste de première secrétaire, on n'est plus à une vacherie près !

 

De toutes façons, la candidature Aubry a du plomb dans l'aile depuis le début !! Flamby 1er lui est passé devant à grand coup d'annonces démagogiques et de tournées électorales en province et les Français comprennent bien que si elle y va, c'est parce qu'elle n'a pas trop le choix !

 

Le pire c'est que la presse continue à nous faire croire que les primaires socialistes se passent le mieux du monde et qu'elles passionnent les Français. Ce qui est surtout passionnant, c'est la baston entre les candidats !! C'est d'ailleurs pour cela que le débat a battu Masterchef !

 

Vous voulez des exemples de cette franche camaraderie ?

 

Royal a rajouté que contrairement à Aubry , elle était contre la dépénalisation du canabis, ajoutant qu'elle préfère donner de l'éducation plutot que de la drogue !! Montebourg a balancé qu'il était contre tous les pactes, y compris ceux avec Guérini !! Aubry tape à bras raccourci sur ses concurrents à longueur de déplacement...

 

Et meme ceux qui ne sont pas candidats y vont de leur petite phrase ! Claude Allègre a traité Hollande de "menteur" et de "feignant", Fabius critique la décision d'Hollande d'embaucher 70 000 enseignants...

 

Bref, tout est rose dans le monde merveilleux du socialisme !!

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 20:50

Certes, il y a le retour du "perv" alias DSK alias monsieur 7 minutes. Ce triste sire est donc revenu en France et il est clair en regardant son attitude qu'il espère de nouveau peser sur la vie politique française. Espérons que les Français ne seront pas stupides au point de l'y autoriser. Cela dit, quand on a vu des Fabius ou des Mellick rebondir... Passons.

 

La vraie rentrée politique c'est surtout une entrée dans la présidentielle. Elle n'a lieu que dans 9 mois mais déjà on se bouscule au portillon. Le PS prépare ses primaires (et sa foire d'empoigne) tout en alignant un programme dispendieux que seuls les Grecs auraient osé tester il y a quelques années. Eva Joly se croit de retour dans les années 70 et la démagogie de son discours, appuyé de clins d'oeil grossiers aux régionalistes de tout poil montre que détruire le pays reste l'objectif premier des Verts. A l'Ump, les anciens chiraquiens style Raffarin se la joue revanchard tout en oubliant que le double mandat de celui qui n'a pas de mémoire (judiciairement parlant) n'a pas vraiment été un succès !

 

Et en embuscade, Marine Le Pen et Jean Luc Mélanchon, les deux apprentis fachos, espèrent tirer les marrons du feu et d'une situation économique mauvaise.

 

N'oublions pas la nuit du Ramadan de Delanoé, le taclage d'Aubry envers son ex-ami et pactiseur DSK, le délire de persécution de la gauche qui voit une lepénisation dès que la droite ose dire un mot un peu plus haut que les autres, bref rien de nouveau sous le soleil. La gauche fera de l'antisarkozysme primaire et n'hésitera pas à mendier des voix auprès de ses sympathiques alliés d'extrême gauche. Il est vrai que si l'argent n'a pas d'odeur, les suffrages peuvent venir de partis nauséabonds !!

 

Nous allons donc vivre 9 longs mois éprouvants, faites de petites phrases, de boules puantes, de faux-culeries de première et autres joyeusetés.

 

Le rythme de ce blog vivra donc à celui de la campagne, mais aussi à celui des USA. Cela dit, je m'interroge à nouveau sur la pertinence de mes écrits. Non pas que je souhaite une fréquentation maximum, mais il devient de plus en plus dur d'exister à côté des gros sites ou des gros blogs, surtout quand on travaille seul et qu'on a un autre boulot chronophage à côté.

 

Cela dit, il faut bien faire barrage à la déferlante des journaux de gauche et aux Rue 89 et autres médiaparts qui ont confisqué la parole libre sur le net. Tiens, en passant, mais je le développerai plus tard, quand vous entendez Guy Birenbaum dire que Sarkozy a supprimé les Rased, il ment honteusement !! Mais comme ce type a pignon sur rue et qu'il représente la "gauche morale", il en a le droit. Mais promis, je vous en dirai plus d'ici rapidement.

Partager cet article
Repost0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 08:58

Aubry avait promis de s'attaquer à tout ceux qui "oseraient" répandre de vilaines rumeurs sur son mari ! Aubry tient parole et s'attaque donc à un blog tenu par un retraité de 71 ans, Francis Néri. Son crime ? avoir décrit Jean Louis Brochen comme "défenseur des salafistes" !

 

La tolérance de la gauche s'étale donc devant vous : vous ne pouvez pas critiquer, vous ne pouvez rien dire sur eux sous peine de poursuites. Francis Néri encoure jusqu'à 4000 euros d'amende !! Le chiffre qui, coïncidence, vous fait "riche" d'après François Hollande !!

Sur son blog, Francis Néri s'explique avec une rare franchise sur cette affaire. On voit d'ores et déjà qui est grand dans cette affaire. Ce n'est pas du côté de Lille.

Partager cet article
Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 08:53

"Je ne me sens pas homme politique, je n'ai pas envie de le devenir". C'est ce qu'a récemment déclaré Nicolas Hulot. Il est vrai que sa cuisante défaite face à la mal nommée Eva Joly lui a sans doute fait comprendre deux ou trois choses sur cet aspect de la société.

 

Tout d'abord, il ne suffit pas d'être aimé et connu du public pour s'imposer. Tout comme DSK qui n'avait pas vraiment envie de se coltiner des primaires, Hulot pensait que son statut d'animateur doué lui permettrait d'être intronisé candidat naturel des verts. Pas de chance, ceux-ci ont voulu faire parler la démocratie interne et ont donc choisi une candidate fidèle à l'image du parti : gauchiste, mondialiste à l'extrême et totalement à côté de la plaque. Tant pis si elle ne fait que 1 ou 2% en 2012. L'important est de garder une ligne claire et de continuer à décrédibiliser l'écologie.

 

Ensuite, Hulot a sans doute compris qu'il ne sert à rien de vouloir changer son image. Son soutien à Besancenot n'a convaincu personne et a montré qu'il était prêt à se vendre pour une poignée de voix. Pas très glorieux, surtout qu'il n'avait absolument pas besoin de faire la danse du ventre devant le facteur. Une partie de son public n'a pas compris ce soutien, même si ce public n'est pas encarté chez les Verts et ne votait donc pas lors des primaires.

 

Enfin, il vient de se rendre compte que la politique, ce sont surtout des coups bas,des vacheries, des petites phrases assassines et des promesses non tenues. Il a lui même du rentrer dans ce jeu débile et n'a pas franchement retenu ces coups contre Joly. Et pour quel résultat ? être éliminé sans gloire.

 

Le plus drôle est que pendant des années, les Verts ont voulu l'attirer dans leur giron pour le flinguer une fois en place. Et c'est sans doute cela la leçon la plus importante : si Hulot veut faire progresser l'écologie, qu'il le fasse par le biais du média télévisuel, il a nettement plus d'impact que dans un parti politique microscopique où l'on ne pense qu'à singer les partis majoritaires en n'en retenant que les aspects les plus cons !!

 

Qu'on se le dise, l'écologie politique n'a d'avenir que si elle ne s'en mêle pas. Ushuaïa est regardé par plusieurs millions de personnes. La "victoire" d'Eva Joly  n'en a intéressé que quelques milliers. 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 12:21

On peut se poser la question ! Si Martine Aubry devenait président en 2012, adieu notre liberté d'expression ?

 

Après son scandaleux délire sur les "rumeurs" et sa menace de procès envers quiconque oserait les propager, voici qu'elle balance que, si elle était présidente, elle aurait "démissionné" son premier ministre !!

 

En clair, on n'a pas le droit de la critiquer sous peine de procès, et il est interdit de critiquer ses "amies", l'amie en question étant Eva Joly, candidate d'extrême gauche des écolos !! Il est vrai que Martine est ravie puisque les Verts ont bazardé leur meilleure chance en choisissant Joly au détriment de Hulot ! Même si l'on n'est pas obligé d'apprécier le politique Hulot, force est de reconnaître que son charisme va bien au delà de celui du laideron norvégien ! Et que l'intelligence de Hulot en fait quelqu'un qui aurait pu rassembler ! 

 

Avec Joly comme candidate, Aubry n'a pas à s'inquiéter sur son flanc gauche, car qui, à part les intégristes pastèques (vert dehors, rouge dedans) ira voter pour Joly !

 

Mais, il n'empêche : la nouvelle sortie d'Aubry montre à quel point son sens du dialogue est bas !! Interdit de la critiquer, interdit de critiquer son mari, interdit de critiquer son action style 35h , interdit de critiquer Eva Joly... 

 

Tout ceci tend à prouver que derrière la façade peu souriante se cache une personne à laquelle je ne confierai pas ma liberté d'expression !!

Partager cet article
Repost0