Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 17:55
Si c'est cela la CGT, qu'elle disparaisse...

Le tweet dit tout ! La CGT est vraiment un syndicat d'abrutis (pour rester poli) !

 

La prochaine fois qu'un syndicaliste se fera rosser par de la racaille, que la police regarde ailleurs !!

 

Et, chose amusante, très peu de réactions indignées de la gauche !!

 

Qu'ils aillent vraiment se faire mettre !

Repost 0
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 10:20

Depuis 4 ans et demi, le gouvernement socialiste détruit systématiquement une école qui n'en demandait pas tant. Après avoir laminé l'autorité des enseignants en donnant tout pouvoir aux parents, après avoir vidé les programmes de leur contenu les plus "compliqués" et érigé la note au rang d'Antechrist - le nouveau livret scolaire obligatoire (merci pour notre liberté pédagogique) n'en contient aucune - , après avoir détruit les horaires par des rythmes ineptes qui peuvent même différer dans la même ville tout en ruinant les finances municipales, obligées de supporter les caprices de Peillon-Hamon-Belkasem, le ministère a désigné depuis quelques temps le nouvel objectif prioritaire, le Saint Graal qui nous fera remonter dans les classements internationaux , à savoir...la Laïcité !!!

 

Depuis l'an dernier, on  intime "fortement" de fêter la laïcité le 9 décembre à l'école ! Comment ? hé bien en la fêtant ! Comment ? sais pas, moi, débrouillez-vous. Pour un gamin de 8-9 ans, la laïcité est un concept aussi simple que la théorie de la relativité pour Hanouna !

 

On a donc demandé d'afficher la "charte de la Laïcité", monument d'hypocrisie en hommage au politiquement correct, à un endroit où tout le monde doit le voir (comprenez, pas dans la salle du photocopier ou le placard à balai). Et pour être sûr qu'on le fasse bien, le ministère en a envoyé des tas dans toutes les écoles, alors que pour tout le reste (programmes, livrets, documents internes obligatoires, on se contente de fichiers PDF que les mairies financeront via le photocopieur). Gare à celui qui n'a pas affiché la sainte affiche à l'endroit où le soleil de midi illumine de mille feux la pensée hautement progressiste !

 

Les familles ne sont pas épargnées bien sur ! Chaque directeur doit vérifier que celles-ci ont bien lu la charte que vous leur avez refilée. Comment ? en recueillant pieusement un petit coupon joint à la charte où les parents auront notifié par leur signature qu'ils ont lu et compris chaque mot. Oui, ça va loin le contrôle des conscience. Après, il peut arriver qu'on oublie de vérifier que chaque parents ait bien rendu le dit-coupon. Nous ne sommes pas infaillible.

 

Mais comme cela ne suffisait pas, certaines académies ont mis en ligne une formation de 3 heures sur...la laïcité, son histoire, ses origines, ses héros, sa façon d'être un phare pour l'humanité !! Bien entendu, cette formation , qui se déroule en ligne via un truc appelé M@gistère (notez le @ pour faire branché) est obligatoire pour les pauvres hères qui doivent la subir. Le seul avantage est que comme c'est en ligne, vous pouvez la lancer d'un air distrait sur l'ordinateur de la maison tout en écoutant le dernier album d'Arcturus (The Arcturian Sign, vachement bien). Cela dit, il y a quand même des questionnaires auxquels il faut répondre. Et si on n'a rien écouté , on est parfois en peine.

 

Qu'on se le dise, que l'école soit laïque ne me dérange pas du tout, bien au contraire. Mais qu'on fasse passer la laïcité avant la lecture, les mathématiques, l'écriture, la culture générale me fait furieusement penser à un type qui n'a qu'un argument à mettre en avant pour cacher toutes ses tares.

 

A l'heure où nous galèrons comme des malades pour enseigner, on a vraiment autre chose à foute que réciter par coeur tous les articles de la loi de 1905 !!!

Repost 0
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 09:16

A deux jours d'intervalle, notre pays a donc "fêter" deux tristes anniversaires.

 

Le premier est une institution depuis 1920, année où, sous pression des survivants de la boucherie de 14-18, le gouvernement français a rendu fériée la commémoration de l'armistice. Ce 11 novembre 2016 voyait donc le 100e anniversaire de la bataille de Verdun et permettait aux jeunes générations  de connaître ces années d'horreur. 

 

Comme tous les ans, j'ai pu accompagner des enfants de mon école lors de cette cérémonie. Et même si je déplore qu'il n'y en ait pas eu énormément  (je passe sur les excuses les plus bidons venant de la part de parents qui trouvent ces commémorations stupides, inutiles, imbéciles, nationalistes...), c'est toujours rassurant de voir que les enfants présents auront une petite pensée pour les soldats tombés et qu'ils sauront pourquoi il y a un Monument aux Morts ou un carré militaire.

 

Le deuxième est, hélas, une nouveauté puisque le 13 novembre fut la date choisie en 2015 par des terroristes islamistes pour ensanglanter Paris. 130 morts, des centaines de blessés et la confirmation que , non, notre pays ne sera pas épargné par une guerre menée par des lâches contre des gens sans défense.

 

On aurait pu croire à une vraie prise de conscience. Je crains qu'elle n'ait pas vraiment eu lieu. Tout d'abord, on a encore droit à cette culture méprisable de l'excusite envers les terroristes. Désolé, mais je n'accorde pas la moindre excuse à des types qui investissent une salle de concert pour tirer sur une foule désarmée. Qu'on leur ait volé leur nounours ou qu'ils estiment être des damnés de la terre ou des victimes d'une société raciste et xénophobe ne change absolument rien ! Tuer au hasard n'a rien de glorieux. On a rappelé le souvenir des morts du 13 novembre, mais on a peu parlé de l'origine religieuse des tueurs. Le padamalgame fonctionne toujours à plein et il ne faut surtout pas froisser une partie de la population, surtout quand des élections approchent à grand pas.

 

On peut néanmoins s'estimer choquer par cette négation du danger. Après Paris il y a eu Nice et ses 85 personnes écrasées. Il y a eu meurtre d'un prêtre dans son église, assassinant d'un couple de policiers à leur domicile. Il y a encore et toujours glorification du djihad dans certaines banlieues. Mais même ainsi, au lieu d'un discours fort, on a eu droit à de l'eau tiède, de la repentance, des excuses envers les "discriminés" du 13 novembre, ceux qui ne descendent jamais dans la rue pour protester contre le terrorisme islamiste, mais qui portent plainte à la moindre occasion si on a le toupet de critiquer leurs coutumes vestimentaires.

 

Déception aussi pour la ré-ouverture du Bataclan. Je ne comprends pas pourquoi des "VIP" politiques ont été invités au concert de Sting. Que l'on soit clair ! Qu'il y ait des politiques lors de la ré-ouverture de la salle peut se comprendre. Car même si on peut leur reprocher leur incapacité à prévoir les évènements (mais qui le pouvait vraiment ?) ou leur coupable passivité devant une invasion islamiste pourtant dénoncé de longue date, il est logique que des représentants de la ville soient présents pour une ré-ouverture si symbolique.

 

Mais avait-il vraiment besoin d'être présent durant le concert, aux meilleures places ? Non !

 

Passons aussi rapidement sur la polémique du refoulement ou pas de Jesse Hugues, leader des Eagles of death metal. Si refoulement il y a eu, ce n'est pas à la gloire des propriétaires de la salle. Si il n'y a pas eu refoulement comme l'affirme le chanteur du groupe (qui voulait juste voir la salle ré-ouverte), alors on peut se demander quel intérêt de faire une telle annonce. Veut-on encore punir le groupe pour ses propos polémiques , qui leur ont déjà valu de voir plusieurs annulations de concerts dans l'hexagone ?

 

Et quand on sait que Jesse Hugues a pris parti pour Donald Trump, selon certaines sources US, ll est clair que son groupe n'est pas prêt de revenir jouer dans les festivals bobos de notre pays.

 

Le 13 novembre, 130 personnes étaient assassinées en plein Paris. Un an après, je ne pense pas que tout le monde l'ait vraiment compris.

 

 

Repost 0
Published by Dave - dans True France
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 10:44

Le massacre d'Orlando ? 50 personnes assassinés par un adepte des armes à feu.

 

La tuerie de Magnanville ? 2 policiers poignardés par un "déséquilibré.

 

Attentat en Israël ? revendiqué par des "activistes".

 

En une semaine, nous avons donc eu droit à une réaction classique du "Padamalgam" en boucle sur les médias. Si on y ajoute, une tentative de meurtre sur une serveuse qui avait osé travailler et servir de l'alcool en plein ramadan, mais où les journaux ont réussi l'exploit d'éviter de mentionner ce "détail", on a donc atteint un nouveau sommet dans la désinformation.

 

Que l'on soit sous l'Amérique d'Obama, la France de Hollande oul'Allemagne de Merkel, en Belgique, en Angleterre pour ne citer que les pays touchés les plus récemment, il est fortement conseillé de ne pas dire la vérité.

 

A Orlando, on a tué des gens parce qu'ils étaient homo et que l'homosexualité est interdite par l'Islam.

 

A Magnaville, on a assassiné au nom de l'Islam.

 

En Israël, on tue des juifs parce que l'Islam enjoint de tuer des juifs et des chrétiens.

 

Un autre contrefeux délirant a été allumé sur les réseaux sociaux où l'on s'est empressé de dire qu'aucun athée n'a jamais commis un attentat avec des images montrant des religieux de toute religion sauf...musulmane. Pour mémoire, Staline, Mao et Hitler se disaient athé. Je dis cela, je ne dis rien.

 

Les médias, les politiques, les idiots utiles, les dhimmis, les faiseurs d'opinion refusent de voir l'évidence. Pire, ils manipulent sciemment l'information afin de faire croire que non seulement tout va bien, mais que les quelques accros au "vivre ensemble" ne sont dus qu'à des déséquilibrés. 

 

Par contre, quand une député britannique pro-européenne est lâchement assassiné, on a tout de suite les motivations du coupable.

 

Padamalgam, que de crimes commis en ton nom !

Repost 0
Published by Dave - dans True France
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 19:43

Le 6 juin 1944, des centaines de milliers de soldats alliés, américains, anglais, canadiens, australiens, danois, polonais, français débarquaient sur les plages normandes pour libérer l'Europe du nazisme ! L'armada du bien contre le mal le plus terrifiant qui ait sévi sur Terre !

 

On notera que, 72 ans après, les commémorations ont été très soft en France, comme si cet évènement se diluait peu à peu dans la mémoire des hommes. Et puis, c'était il y a si longtemps, on est passé à autre chose depuis. Déjà que l'actualité du jour chasse celle d'hier, que les crues font oublier les grèves (sauf pour ceux qui en bavent à cause de ces enculés cégétistes et cie), alors pensez donc, une invasion ricaine d'il y a presque trois quart de siècle...

 

"Si les Ricains étaient restés chez eux, on serait tous en Germanie" chantait (à peu près, je n'ai plus les paroles en tête) Sardou. Personnellement, je me demande ce que penserait le soldat ricain s'il débarquait en 2016. Il remonterait peut-être dans sa barge en voyant le cloaque qu'est devenue la France , un pays sans mémoire, sans fierté, se vautrant avec joie dans le socialisme, le politiquement correct et le refus de regarder vers l'avenir.

 

Il verrait un président et un premier ministre soi-disant inflexibles laisser une poignée de syndicalistes dicter leur loi à des millions d'otages...pardon, d'usagers. Que  l'Etat soit tombé aussi bas montre bien la décadence de notre pays. Quand on se rappelle que Reagan licencia des milliers d'aiguilleurs du ciel parce qu'il paralysait les USA, on ne peut qu'envier ce cow-boy ignorant (dixit la novlangue) qui en avait un peu plus dans le pantalon que le gouvernement entier. Dire qu'on est en "état d'urgence" !!

 

Il verrait un pays qui l'insulterait avec l'assentiment de 99% de la presse, des frontistes aux communistes ! 65 millions d'anti-américains qui croient dur comme fer que ce sont les FFI et le PCF qui ont délivré le pays, alors que les derniers collaboraient sans scrupule jusqu'en 41, quand leur gourou Staline leur donna l'ordre de "résister".

 

Il verrait un pays qui se couche devant l'islam, mais qui méprise la chrétienté, qui trouve normal de lécher les babouches des imams mais qui interdit les arbres de Noël et qui rebaptise les vacances de Pâques par le nom de vacances de printemps.

 

Il verrait un pays dont le taux de chomage rivalise avec celui d'imposition, où pour gagner 1 €, il faut en donner au moins 5 à un état toujours plus dépensier, un pays où l'école n'instruit plus mais éduque au nom d'une espèce de philosophie bon marché totalement déconnectée de la réalité.

 

Il verrait cela, mais finalement, je reste persuadé qu'il ne remonterait pas dans sa barge ! Au contraire, parce qu'il aime la liberté, il ferait tout pour libérer vraiment le pays.

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 06:39

Depuis que la loi travail a été lancée par le gouvernement, ses opposants n'ont de cesse que de répétér les mots "respect", "démocratie", "protection des faibles", ect... la dialectique classique d'une caste qui cherche surtout à conserver ses privilèges et se fout éperdumment des conséquences de ses "actions" sur la vie économique et sur l'image du pays.

 

Dans cette océan de tartufferie trône, comme souvent, la CGT ! La CGT, ce syndicat, en grande partie subventionné par l'Etat et dont les méthodes staliniennes donnent la nausée. Son gourou, Philippe Martinez, sorte de sosie du dictateur russe de sinistre mémoire, parcourt les plateaux télés pour expliquer que, lui, c'est la justice, la voix du peuple, le vrai respect de l'homme et autre pipeaux destinés à endormir les 33% de neuneus qui ont encore une bonne opinion de lui.

 

Mais dans le même temps, la CGT bloque la sortie des journaux, sauf ceux qui acceptent d'insérer la propagande communiste, pousse les manifestants à se radicaliser via des affiches anti-flics dont l'appel à la violence est clair et net et, cerise sur le gâteau, se permet de casser la faible reprise économique qui se profilait via des bloquages de raffineries. Que le péquin moyen se retrouve par endroit à traquer l'essence dont il a besoin pour aller bosser le laisse de marbre vu que le cégétiste de base s'auto-persuade de travailler pour le "peuple".

 

La vérité est qu'un des articles de loi va oter du pouvoir aux syndicats. L'article 2 prévoit pour les entreprises de négocier directement avec ses salariés, sans passer par la sangsue syndicale. Inacceptable pour des parasites qui ne représentent que 3% des travailleurs. Car si les gens se rendent compte qu'ils n'ont pas besoin de ces clowns pour négocier, pourquoi leur donner un quelconque pouvoir ?

 

J'entendais la semaine dernière qu'il fallait des syndicats plus forts qu'ils ne le sont à l'heure actuelle pour améliorer la vie sociale. Sachant qu'avec un taux aussi faible, leur capacité de nuisance est déjà énorme, j'avoue ne pas trop voir l'intérêt de leur en donner encore plus.

 

On me répond "Allemagne" où le nombre de personnes syndiquées est bien plus élevées. Je réponds qu'en Allemagne, on a affaire à des gens raisonnables, pas à des cons qui poussent les gens à brûler des voitures de polices, à saccager des magasins et à détruire l'économie d'un pays.

 

Je l'ai déjà dit, mais le jour où l'on arrêtera de financer la CGT , FO et autre SUD pour de bon , notre pays fera un grand pas en avant ! C'est de la dictature ? Mais ce qui se passe en ce moment, qu'est ce que c'est ?

Repost 0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 07:15

Je reviens sur la polémique de la polémique Black M. Polémique parce pas mal de gens se sont insurgés sur la venue programmée de ce rappeur homophobe et pourfendeur de "mécréants" sur le lieu du champ de bataille de Verdun.

 

Puis polémique sur la polémique après que le dit concert ait été annulé suite à des "pressions nauséabondes de la part de l'extrême droite".

 

Que la gauche défende un artiste dont les propos intolérables sont une insulte à pas mal de gens n'ait pas très étonnant. Après tout, la gauche a bien défendu DSK, Polanski ou Woody Allen. Sans compter les multiples hommages à des assassins comme Che Guevara ou les "activistes" palestiniens.

 

Et qu'elle en profite pour stigmatiser un état d'esprit "nauséabond" est aussi chose convenue. Et puis, cela permet de faire (un peu) oublier le rejet de la loi travail par son propre électorat.

 

On notera que certains hommes politiques de droite ont défendu Black M, preuve que la bêtise est la chose la mieux partagée en politique.

 

Mais ce qui m'étonne le plus, c'est qu'une municipalité, celle de Verdun (à gauche soit dit en passant) ait eu l'idée saugrenue d'organiser un concert pour "fêter" le centenaire d'une bataille qui a fait plus de 650 000 morts français, allemands, anglais et africains. Qu'elle n'ait pas pensé un seul instant que cette idée pouvait faire polémique. Qu'à aucun moment, elle ne se soit dit "Un lieu de mémoire aussi fort est il fait pour accueillir de la musique ?" (si tant est que l'on considère le rap comme de la musique).

 

Si on était cynique, on pourrait presque croire à une belle opération politique : je lance un truc polémique, j'attends les réactions et je suis gagnant. Si personne ne dit rien, je fais mon gig, si tout le monde proteste, je retire le projet en hurlant à la censure, aux zeureslesplussombres, au FN et j'en passe.

 

Verdun mérite mieux que ces polémiques et Black M. J'y suis allé plusieurs fois avec des classes. Ce que ce lieu mérite, c'est qu'on le visite, qu'on y réfléchisse, qu'on se pose la question sur cette bataille inutile, qu'on essaye d'imaginer ne serait-ce que le centième de la souffrance de ces soldats, qu'on transmette aux jeunes générations le souvenir de gens qui sont morts dans un choc épouvantable de 10 mois, mais qui opposait tout de même deux visions du monde, même si elles étaient moins tranchées encore qu'en 39-45.

 

Dommage donc que certains élus politiques aient choisi de se servir de cette bataille pour leur gloriole personnelle et qu'ils n'aient pas réfléchi un peu plus de 2 secondes.

 

Quand à Black M qui retrouve, comme par miracle, des ancêtres tirailleurs sénégalais, il me fait penser à ces gens qui votent FN mais qui jurent, la main sur le coeur, ne pas être racistes puisqu'ils ont un copain portugais, polonais, arabe, chinois... Bref, pas vraiment crédible.

Repost 0
Published by Dave - dans True France
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 10:14

Mitterrand avait une fille cachée qui vivait avec sa mère aux frais de la République . Le microcosme savait mais ne disait rien.

 

DSK était un queutard qui sautait sur tout ce qui portait jupe et/ou soutien gorge. Le microcosme savait mais ne disait rien. Tristane Banon qui dénonça la première ce triste sire fut villipendée.

 

Baupin envoyait message sexiste sur message sexiste. Là aussi, "on" savait, mais le bon peuple l'ignorait.

 

Sapin se permet de faire "claquer la culotte d'une journaliste". Les médias le savaient mais avaient oublié d'en informer le bon peuple.

 

J'ai choisi des exemples à gauche, mais j'aurais pu parler de Tron ou de Jacques "Deux minutes douche comprise" Chirac.

 

A chaque fois la même rengaine : la surprise puis l'indignation de réaliser que "on" savait. Mais ce "on", ce n'est jamais nous.

 

Conclusion : je sais, mais je ne balance pas. C'est beau la solidarité entre le pouvoir et les médias.

Repost 0
Published by Dave - dans True France
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:38

Depuis quelques semaines, on nous fait croire que Nuit Debout est un mouvement sympathique, joyeusement anar et festif. Une partie des médias en rajoute une couche, même si quelques journaux font part de l'exaspération des riverains de la place de la République devant les dégradations, l'abus d'alcool, les agressions...

 

En creusant un peu (ce qui n'est pas bien compliqué, mais sans doute trop pour les journalistes professionnels), on peut facilement voir que le mouvement est "légèrement" plus complexe que cela et qu'il ne véhicule pas forcément les idées démocratiques censées être mises en avant.

 

J'ai ainsi découvert qu'un certain Frédéric Lordon, économiste de son état, intervenait lors de ces "Nuit debout". Déjà qu'un économiste intervienne dans un mouvement anti-capitaliste est assez ironique, mais pourquoi pas. De plus, alors que, si l'on en croit les géniteurs du mouvement, à Nuit debout, on parle...debout, Lordon lui est assis. D'un coup, je me vois relisant La ferme des animaux avec les porcs plus égaux que les autres animaux.

 

Mais ce ne sont que détails. L'important est dans les phrases prononcées par Lordon. En voici quelques unes. 

 

Je suis le représentant du courant l’université assise.

 

Nous voilà sommés d’être inclusifs, violence du capital et violence identitaire raciste, violence dont Finkielkraut est peut-être le propagateur le plus notoire.

 

Ces médias nous demandent d’accueillir Finkielkraut et bien non ! Pas d’animation citoyenne all inclusive comme le voudraient Laurent Joffrin et Najat Vallaud Belkacem !

 

Nous ne sommes pas ici pour être amis avec tout le monde, et nous n’apportons pas la paix, nous n’avons aucun projet d’unanimité démocratique.

 

Revendiquer est une nécessité, parfois même vitale.

 

Ceci n’aura pas de sens tant que nous ne mettrons pas en question les structures du néolibéralisme.

 

S’il n’y a plus d’alternative dans le cadre, il y a toujours possibilité de refaire le cadre. C’est de la politique, pas du revendicatif. On chasse les gardiens du cadre.

 

Il faut mettre des grains de sable partout.

 

C’est débouler dans une réunion d’Anne Hidalgo, c’est débouler dans la conférence d’une association d’étudiants à l’ESCP qui invite Florian Philippot.

 

C’est faire dérailler le cours normal des choses, les harceler, leur ôter toute tranquillité !

 

Je vous laisse juge de ces phrases. Pour moi, j'y vois la rengaine habituelle de l'extrême gauche fasciste : brutale, intolérante, manipulatrice.

 

(L'article complet qui m'a permis de trouver ces phrases http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france)

Repost 0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 06:44

Petit à petit, les masques sont en train de tomber sur Nuit debout, cette "révolution" gauchiste qui , à l'en croire ses créateurs, serait l'ultime rendez-vous citoyen pour rendre son lustre à notre démocratie.

 

Cela a commencé par un ras le bol des riverains, ras le bol par rapport aux bruits, aux encombrements, aux insultes si on osait se plaindre de ces attroupements qui, soit dit en passant, devraient être interdits, état d'urgence oblige. Mais bon, il est plus facile de mettre en garde à vue un général qu'un bon paquet de gauchistes.

 

Puis, on a eu vent de "débordements", mot pudique utilisé pour parler de violence, de cassage, de pillage même. Bien entendu, l'état et la gauche parle de "casseurs" qui profitent de ces manifestations "festives" pour salir le mouvement. Comme à chaque fois, d'ailleurs qu'une manif est organisée par la gauche. Ils n'ont vraiment pas de chances !

 

Puis, on a eu droit à des drapeaux de la Palestine, ensuite du Hamas. On s'est également aperçu que certains manifestants étaient , comment dirais-je, quelque peu étroits d'esprit.

 

Enfin, en qualifiant Finkierlkrault de "sale juif", alors que le philosophe était simplement venu voir ce qu'était ce mouvement, Nuit Debout montre son vrai visage  : celui d'une gauche antisémite et fasciste.

 

Bien entendu, la presse n'en parle pas. Pire encore, des rigolos comme Masure ou Enderlin trouvent quasiment cela normal. Masure n'est "pas trop chagriné du sort de Finkierkrault" tandis qu'Ederlin explique qu'il "ne faut pas aller là où on se sait très impopulaire". En clair, la liberté de circulation n'existe que pour les gauchistes antisémites en France.

 

Le fait que Nuit Debout ait reçu le soutien de Taubira aurait également dû mettre la puce à l'oreille. On a vraiment là affaire non pas à une "insurrection bon enfant et populaire", mais bel et bien à une dérive  qui kidnappe l'espace public et qui ne tolère personne qui ne soit pas de ses "rangs" !!

 

Nuit Debout n'est pas un mouvement démocratique, ce n'est qu'une expression du gauchisme et du boboïsme ordinaire.

 

Mais ce n'est pas grave vu que tout le monde trouve cela "formidable" !!!

Repost 0

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo