Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 09:12
Georges Floyd ou la justice instrumentalisée.

Derek Chauvin a donc été reconnu coupable de meurtre sur la personne de Georges Floyd par la justice du Minnesota. Mais pouvait-il en être autrement ?

 

Dans la grande lignée des procès à charge, rien n'a été fait pour offrir un procès honnête à Derek Chauvin. Attention, contrairement à certains sites d'extrême droite, je ne cherche pas à dédouaner le policier des faits. Que Floyd soit un délinquant ne change rien à l'affaire. Pas plus le fait qu'il était chargé comme une mule en drogue mortelle le jour de son arrestation  ou qu'il ait résisté quand les policiers l'ont interpellé.  

 

Car , délinquant ou pas, drogué ou pas, résistant ou pas, Georges Floyd n'aurait pas du mourir ce funeste jour de mai 2020 lors de l'interpellation. 

 

Le souci est que la justice US n'a rien fait pour offrir un procès équitable à Chauvin. Refus de délocaliser l'affaire dans un autre état, pressions sur le jury (qui  a été "séquestré") , quasiment sommé de déclarer coupable le policier, mise en avant du "racisme systématique" de la police et surtout déclarations irresponsables de certains leaders démocrates encourageant les émeutes au cas où le verdict n'irait pas dans le "bon" sens.

 

il était donc impossible qu'un autre verdict soit énoncé . Chauvin aurait pu être reconnu innocent (c'est déjà arrivé dans d'autres affaires de ce genre) ou responsable d'homicide involontaire , mais le jury l'a déclaré coupable de meurtre.  Les jurés avaient-ils le choix ? Leurs noms étaient connus de tous et que se serait-il passé s'ils n'avaient pas rendu le bon verdict ? 

 

Si on  ajoute que Chauvin n'a pas pris la parole pour se défendre, invoquant ainsi un amendement de la constitution, il était évident qu'il serait condamné. Avait-il confiance en la justice pour agir ainsi ? a-t-il été naïf ? ou pensait-il que dans d'autres affaires similaires, les policiers n'avaient pas été aussi lourdement condamnés ?

 

Ainsi, on donnait raison à la Vox Populi, on évitait les émeutes organisées par Black Lives Matter, on jetait en pâture la police américaine et on faisait croire que la justice était impartiale et ne laissait rien passer.

 

Mais au final, c'est bien la justice qui a été instrumentalisée. Les Démocrates avaient déjà surfé sur la mort de Georges Floyd, encourageant les émeutes , qui ont fait des dizaines de millions de dollars de dégâts et des blessés. Ils l'ont fait jusqu'au moment où ils ont vu que l'opinion commençait à se lasser de cette mascarade Black Lives Matter, mais Biden a réussi à faire croire que la mort de Floyd était due à la politique de Trump. Les médias ont également tenu le même discours, ignorant que, justement sous Trump, la vie des Afro-américains s'est améliorée, le président sortant ayant d'ailleurs obtenu le plus fort pourcentage de vote noir pour une élection présidentielle. 

 

La justice n'a pas été rendue, elle est juste allée dans le sens du vent. Mais que va-t-il se passer désormais ?

 

Les délinquants américains vont-ils se tourner vers le "racisme systématique" de la police pour justifier leurs actes ? On peut le craindre. 

 

On  notera qu'un autre policier ,  David Baley n'a pas été jugé pour avoir assassiné Ashli Babbit. Il est vrai que Baley fait partie de BLM et Babbit était blanche et qu'elle avait participé à la tentative grotesque de la prise du Capitole, autre évènement admirablement déformé par les médias de toute la planète. 

 

Cette affaire me rappelle le procès OG Simpsons quand le jury avait innocenté le sportif malgré les preuves qui l'accablaient sous prétexte que les policiers qui l'avaient arrêté étaient des gens forcément racistes. Simpsons avait été innocenté parce que noir et non pas par absence de preuve. Ici, nous avons l'inverse : Derek Chauvin a été reconnu coupable parce que policier blanc et que sa "victime" était noire.

 

Un procès honnête  aurait examiné les circonstances de l'arrestation, la personnalité de Floyd, le fait qu'il était camé jusqu'aux yeux lors de cette arrestation, qu'il tentait d'écouler un faux billet , que les 3 policiers étaient entourés par une foule hostile. Mais même en présentant des vidéos où l'on voyait que la pression s'exerçait sur l'épaule et non le cou, le jury a préféré ne retenir que la notion de meurtre, alors que c'est sans doute une overdose qui l'a tué.

 

Après avoir connu une élection truquée - au passage, les preuves commencent à apparaitre un peu partout, en Arizona notamment - l'Amérique va donc devoir faire avec une justice qui ne jugera pas sur des faits mais sur la couleur de peau. Ce qui était inadmissible dans les années 60 dans le sud du pays quand on lynchait des noirs en toute impunité, et que l'Amérique a mis des années pour sortir,  va donc devenir une règle, mais dans l'autre sens : les coupables seront blancs et les victimes forcément de couleur. 

 

Pas certain que le pays en sorte grandi. Pas certain non plus que les Blancs acceptent sans broncher cette parodie de justice.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 16:31
Décès de Georges Bush Sr

Vice président de 80 à 88 sous Reagan, puis président de 88 à 92 (il fut d'ailleurs le dernier vice-président à réussir ce passage , comme il fut le dernier président à ne pas réussir à se faire réélire), Georges Bush Sr est donc parti cette nuit rejoindre les dirigeants américains qui l'ont précédés à l'âge canonique de 94 ans.

 

Sous sa présidence fut organisée la première coalition contre Saddam Hussein et parachevée le travail amorcé par Reagan pour mettre fin à la guerre froide et  faire tomber l'URSS.

 

Amoureux de la liberté, il fut mal récompensé de ses efforts quand, dans un grand élan de jeunisme, l'Amérique élit Bill Clinton, qui ne concrétisa aucun ou si peu des espoirs mis en lui.

 

So long, old man !

Partager cet article
Repost0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 07:21

50 morts dans une fusillade aux USA. Les cyniques diront que c'est monnaie courante. Les anti armes à feu diront qu'une fois de plus le laxisme en la matière aura permis un nouveau drame. Les pro-armes à feu diront qu'une fois de plus, c'est dans une zone gun free qu'a eu lieu ce massacre et que si les personnes agressées avaient été armés, ils auraient pu se défendre.

 

Tout le monde a raison et tout le monde a tort.

 

Ce qui est tristement logique, ce sont les motivations du tueur ! Islamiste assumé, il détestait les homosexuels. Et pour ceux qui l'ignorent, l'islam déteste les homosexuels, estimant que c'est une déviance qui doit être punie de mort ! Le tueur n'a donc fait qu'appliquer les préceptes de sa religion mortifère.

 

En Iran, on pend les homosexuels.

 

Dans les régions contrôlées par Daesh, on les jette du haut des immeubles.

 

En Arabie Saoudite on les décapite.

 

Le tueur, qui a été abattu par la police, avait été entendu plusieurs fois par le FBI , ses collègues avaient pointé son radicalisme, son homophobie. On pointe une fois de plus la difficulté à encadrer ces "loups solitaires". Mais gageons que si on appliquait le principe de précaution à ses fumiers, on lui aurait, au minimum, retirer son permis de port d'armes et au maximum, un séjour à Guantanamo aurait éviter le drame.

 

Espérons juste que nos "chers" médias seront honnêtes et ne se focaliseront pas que sur le côté "armes à feu".

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:57

Décidément Donald Trump doit être un personnage vraiment effrayant ! Désormais, pas une seule semaine sans qu'il ne fasse la une de nos si objectifs médias ! Il y a une dizaine de jours Libération le traitait de "dingue" et titrait "Un cauchemar américain". Ce matin, sur Europe 1, une "spécialiste" des USA balançait entre autres mensonges qu'il était "fou", qu'il n'avait aucun programme et qu'à part insulter à qui mieux-mieux, il ne faisait rien d'autre durant les débats. Pour vous donner une idée de cette "spécialiste", elle a balancé durant son interview que Bush avait détruit le Parti Républicain, alors qu'il est le seul à avoir réussi à se faire élire (et ré-élire) en 6 élections depuis 1992. 

 

Elle a aussi osé dire que le Parti Républicain traitait très mal ses femmes !! Condie Rice , qui fut l'un des adjoints les plus puissants de W, en aurait sans doute rit en entendant de telles conneries !!

 

Pourquoi cette débauche de haine envers Donald Trump ?

 

Parce qu'il n'est pas noir comme Obama ou femme comme Clinton ou démocrate ?

 

Parce qu'étant riche, il n'a pas besoin des lobbys pour se faire élire ?

 

Parce qu'il incarne tout ce que la presse gauchiste française (pléonasme) déteste : un homme qui a réussi et qui le montre ? La Trump Tower en impose effectivement et il n'a pas honte d'y vendre son "merchandising" dans le (superbe) hall d'entrée. Ce n'est pas Obama ou Clinton qui ferait cela, plus habitués à profiter de l'argent de la démocratie américaine plutôt que de le gagner.

 

Mais surtout parce qu'il tape là où cela va mal ! Depuis 2009, le chômage a grimpé aux USA, des millions d'Américains, surtout dans les grandes villes du nord comme Chicago ou Détroit, vivent de l'aide sociale et centaines de milliers d'entre eux ont abandonnés leur maison, étranglés par les dettes.

 

Pire encore, Trump ose dire qu'Obama est un faible face à l'islamisme, l'Iran, Cuba, la Corée du Nord. Et pour la presse française, c'est un casus belli !! Le grand Obama, le Saint Homme qui aurait du marcher sur l'eau, a beau s'être planté sur toute la ligne depuis 7 ans, la presse française refuse de le voir !

 

La montée de Daesh en Syrie et en Irak ? la faute à Bush !!

 

La montée du nucléaire en Corée du Nord ? à cause de la Corée du Sud qui refuse de discuter avec son gentil voisin du dessus.

 

Le retour des Talibans en Afghanistan ? la faute à Bush (bis) !!

 

Et quand on voit qu'une larve comme Carter est encore regardée avec bienveillance 35 ans après que Reagan l'ait dégagé, on se dit que pour Obama on en a pour un siècle !

 

Qu'on se le dise ! Si Trump est candidat officiel du GOP, et plus encore s'il est élu, on retombera dans le trainage systématique dans la boue de toute l'Amérique. Et se dire amoureux des USA sera une tare encore plus indélébile que dans les années 2000-2008 !!

 

Cela étant dit, je préfère me faire insulter et voir un vrai chef d'état à la Maison Blanche que la situation actuelle !!

Partager cet article
Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 11:45

En 2008, l'abruti en chef Juppé avait déclaré "L'Europe vote Obama" , confirmant ainsi son manque total de sens politique, mais surtout l'aveuglement devant une icone médiatique forgée de toute pièce et dont le double mandat est d'ores et déjà à ranger parmi les pires que l'Amérique n'ait jamais connu.

 

Rapprochement avec l'Iran, Cuba, les islamistes, déstabilisation de l'Irak et de l'Aghanistan, abaissement de l'Amérique à tous les niveaux (économique, militaire, spatial et j'en passe...), inutile de rappeler la politique de celui pour qui l'Europe a voté en 2008.

 

Mais maintenant que la page Obama s'apprête à se refermer l'an prochain, la France s'est trouvée une nouvelle idole : Hillary Clinton.

 

De Nicolas Sarkozy à Juppé en passant par Royal, les politiques français veulent donc Clinton à la Maison Blanche.

 

L'aveuglement est donc toujours présent !

 

Certes, Clinton ne pourra pas faire pire qu'Obama. Il a mis la barre tellement haute que la dépasser serait un exploit. Et au passage la mort de l'Amérique.

 

Mais à force de ne regarder qu'un seul camp, les démocrates, les politiques français font la même analyse débile que la gauche dans les années 70 qui admirait Mao, l'URSS ou les Khmers rouges. 

 

Vu que les médias relayeront la pensée unique et l'encensement de Clinton (pensez donc : une femme présidente après un noir !!) , il va donc bien falloir que les quelques sites néoconservateurs fassent le taf et expliquent pourquoi un 3e mandat démocrate serait une catastrophe.

 

La tâche s'annonce immense !

 

Elle commence dès aujourd'hui !

Partager cet article
Repost0