Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 13:07

Sacré coup de théâtre quand même ! A 10 jours de l'élection présidentielle, voilà que le FBI vient de relancer l'affaire des emails de Clinton, révélée par Wikileaks il y a plusieurs mois et qui avait été enterrée en juillet dernier, d'une manière si scandaleuse que même la pire des républiques bannanières n'aurait osé faire de la sorte.

 

Est-ce que cela suffira pour relancer la campagne et surtout ne pas faire élire Clinton ?

 

Les sondages qui montrent que l'avance de la candidate démocrate fond comme neige au soleil pourrait y faire penser. Il est évident qu'une partie de l'électorat a bien conscience que la place d'Hillary n'est pas  à la Maison Blanche, mais plutôt derrière les barreaux. 

 

Ainsi, le dernier baromètre ABC donne 46% pour Trump, 45% pour Clinton ! Il y a 10 jours, Clinton avait 12 points d'avance sur son challenger républicain pour ce même baromètre. 

 

Cependant, on peut toujours s'intéresser sur le silence des médias du monde entier durant cette période juillet-octobre à propos des emails. Dans un monde soit disant au service de la vérité, Clinton n'aurait même pas été qualifiée pour la course à la présidence tant le scandale est énorme. Mais 99% des médias ont préféré ne rien voir. Et vu que le FBI avait, dans un premier temps, choisi de fermer aussi les yeux, Clinton était renforcée. Il ne restait plus qu'à taper sur Trump, ce dernier étant mal aidé par son propre camp qui a décidé de faire l'impasse sur la Maison Blanche pour la 3eme fois consécutive et l'affaire était dans le sac.

 

Il est sans doute trop tôt pour se réjouir tant on sait que les Démocrates ne reculent devant rien pour salir leurs adversaires. Cela a marché avec Mc Cain, avec Romney (même si ces deux derniers étaient loin d'être des foudres de guerre) et cela peut encore marcher avec Trump, surtout quand on a 99% des médias qui font la campagne à vos côtés. 

 

Mais désormais, cacher la vérité plus longtemps devient très compliqué. Et même si elle est élue, Clinton aura une épée de Damoclès sur sa tête que Trump ne manquera pas d'utiliser, à la différence du GOP qui avait refusé d'utiliser le scandale des dizaines de milliers de bulletins "perdus" des votants US à l'étranger.

 

Et quand on sait que Obama lui même a déclaré "Je ne crois pas que Comney, directeur du FBI, essaye d'influencer le résultat de l'élection", on est en face d'un retournement majeur. CAr, bien entendu, Clinton et ses acolytes n'avaient de cesse de dire depuis vendredi dernier que le FBI avait choisi son camp, qu'il voulait truquer l'élection. En balançant cette phrase, Obama se détache clairement de Clinton. Il n'a pas envie qu'elle l'entraîne dans sa chute et, tout mauvais président qu'il fut, il n'est pas idiot au point de couvrir un tel agissement.

 

Si Trump parvient à garder son calme, il peut avoir un boulevard devant lui en utilisant un argument simple : voulez-vous avoir comme président une personne qui a bafoué la loi à ce point et qui mériterait la prison ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans USA 2016
commenter cet article

commentaires

Greg 06/11/2016 23:59

David. Comme je le disais ce matin ils risquent trop gros, beaucoup trop gros.
Alex Jones will be billionaire at the end of the week.
http://www.breitbart.com/big-government/2016/11/06/fbi-director-james-comey-no-criminal-charges-hillary-clinton-based-additional-emails/

Vous voulez mon avis? Ca parait mort pour Trump. J'espère me tromper mais le system is rigged.et je ne vois pas Trump pouvoir devenir président.

Greg 07/11/2016 00:01

Heuh Que vient faire Alex Jones ? En copiant le lien Breitbart j'ai du prendre un commentaire avec.

Greg 06/11/2016 08:39

La question que je me pose est : Est-ce que l'on peut encore avoir confiance en la justice américaine ? Elle ne devrait même pas pouvoir être candidate. L'affaire Clinton est tellement énorme, je ne sais même pas par quoi commencer... Il faut bien comprendre qu"ils vont tout faire pour empêcher l'élection de Trump. NOTEZ-LE: si Trump gagne il n'y aura pas que Clinton qui tombera. Son élection pourrait provoquer un cataclysme d'une ampleur inimaginable. Encore une fois: Ils vont tout faire pour l'empêcher de remporter les élections. Si Trump est vraiment l'homme qu'il prétend être ils ont toutes les raisons de se chier dessus. Grace à Trump et ceux qui travaillent pour lui des têtes sont déjà tombées : Debbie Wasserman Schultz, Donna Brazil, Robert Creamer, Huma Abedin (en cours), et Podesta qui ne devrait pas faire long feu.

Quand je parle de "ils" je parle de ceux qui sont impliqués dans cette affaire dont on ne soupçonne pas encore la gravité. Il y a beaucoup de rumeurs provenant d'une soit-disante source du NYPD, et du Dr Steve Pieczenik qui a entre autres obtenu le titre de fellow du Council on Foreign Relations, et qui a été recruté par Lawrence Eagleburger comme vice sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères pour la gestion (Deputy Assistant Secretary of State for Management). (wiki)