Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 14:08
Voilà, c'est fait. L'Iran vient d'envoyer une nouvelle douche froide électorale au monde "libre" et surtout aux optimistes de tout crin qui voyaient dans ces élections truquées une preuve de "démocratisation" de l'Iran.

Les tartuffes oublient que depuis 5 ans, dans un Irak libéré de la barbarie baassiste se tiennent de vrais élections et qu'en Afghanistan, on vote aussi !!

Les tartuffes oublient qu'avant le mandat de Bush, Israël était  la seule vraie démocratie de la région .

Foin de mensonges : la réelection d'Ahamadinejad était programmée depuis des semaines. Les Mollahs tiennent le pays depuis 1979 (Merci Carter !!! Merci Giscard !!) et n'ont pas l'intention de le rendre.

Avec 62,5% des votes pour le fou nucléraire perse, la preuve est fait que ceux qui disaient hier que l'Iran resterait un véritable danger avaient raison. L'un deux faisait campagne pour succéder à W, il s'appelait John McCain !!

Et maintenant ? Que va-t-il se passer pour la région avec les 4 ans de plus d'Ahmadinejad ? Simple, tout simple : la République (rires) islamique d'Iran va obtenir la bombe et pourra enfin rêver de sa guerre sainte contre Israël dans un premier temps, contre l'occident dans un deuxième.

Le naïf (ou le cynique, au choix) qui squatte la Maison Blanche, avec le consentement d'un peuple américain ayant perdu les pédales en novembre dernier, et avec les bénédictions de la quasi totalité de la planète peut constater le champ de ruines : il a tendu la main à l'Iran, s'est abaissé devant l'islamisme, allant jusqu'à effacer le combat des féministes contre le voile islamique en 3 phrases au Caire pour voir le candidat des Mollahs triompher. 

Bien sûr, Obambi n'y est pour rien. Mc Cain, président, n'aurait pas pu empêcher cette mascarade (quoique, les Mollah auraient peut être hésité face à sa détermination. Souvenez vous de "bomb bomb bomb Iran"). Mais Mc Cain, lui, n'aurait pas été tenu par des propos imbéciles et démagogiques, par une main tendue non pas à une religion mais à une islamisation. 

Les plus à plaindre, ce sont les Iraniens, de nouveau embrigadés par le nabot halluciné de Téhéran. Que le vote soit bidon ou pas, il est clair que ce sont eux qui payeront les pots cassés , comme depuis 30 ans, quand viendra l'heure de la note.

Qu'il est loin le temps où Cyrrus le grand rendait liberté aux juifs et permettait de quitter la Perse.

L'Apocalypse s'approche à grand pas et nos dirigeants continuent de chercher un moyen de complaire à l'ennemi. D'autant que dans le même temps, la Corée du Nord a annoncé qu'elle pouvait utiliser son plutonium à des fins militaires. 

Les salopards de tout poil savent qu'il n'y a plus de pilote dans l'avion de la liberté. Ils en profitent donc.

Munich ? Not Dead !!! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

David 13/06/2009 17:19

Décidément, il ne comprend rien à rien !!
"La Syrie a un rôle intégrant à jouer pour parvenir à une paix global", a déclaré George Mitchell, le plus haut responsable américain à se rendre en Syrie depuis 2005, quand Washington avait rappelé son ambassadeur à Damas.
La Syrie et les Etats-Unis partagent le devoir de "créer les conditions pour que des négociations commencent rapidement et s'achèvent sur un succès", a déclaré l'émissaire américain après un entretien d'une heure et demi avec le président syrien.
"J'ai eu des discussions substantielles avec le président Assad et sur l'éventail complet des dossiers majeurs de nos relations bilatérales", a-t-il ajouté. "Nous cherchons à nous appuyer sur cet effort pour établir une relation construite sur le respect et l'intérêt mutuels".
Un haut responsable syrien a qualifié ces discussions de "très positives". Il a rapporté que les deux hommes avaient évoqué la situation en Irak, où Washington a souvent reproché à Damas de laisser des militants entrer en passant par la frontière syrienne.
La nouvelle administration américaine a placé le processus de paix au Proche-Orient au coeur de ses priorités, engageant des efforts diplomatiques renouvelés. Washington a intensifié les pressions sur les pays arabes pour qu'ils favorisent la reprise des pourparlers israélo-palestiniens et engagent eux-mêmes des discussions de paix avec l'Etat hébreu. La Syrie est considérée comme un élément pivot du processus, en raison de son soutien aux islamistes palestiniens du Hamas, qui contrôle la Bande de Gaza, et ses négociations intermittentes avecIsraël.
La visite de George Mitchell, au terme de son séjour au Proche-Orient, fait suite à deux séjours de hauts responsables américains ses derniers mois, le sous-secrétaire d'Etat par intérim Jeffrey Feltman, qui accompagnait samedi l'émissaire américain, et Daniel Shapiro, expert du Proche-Orient à la Maison Blanche.
Mais les ouvertures diplomatiques envers Damas, l'administration Obama a renouvelé le mois dernier les sanctions économiques prises la précédente équipe contre la Syrie, une façon de faire pression sur le pays pour qu'il coopère.
L'administration Bush avait imposé des sanctions et rappelé son ambassadeur en 2005 après l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri dans un sanglant attentat à Beyrouth. Nombre d'hommes politiques libanais ont mis en cause une implication syrienne, démentie par Damas. (hé oui Bush en avait !! NDdave)
L'émissaire américain était ensuite attendu à Paris, où il devait s'entretenir dimanche matin avec le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner.. 

D.J 13/06/2009 17:19

Ou est-elle cette jeunesse iranienne,soif de changement et occidentalisé et qui serait majoritère dans la société iranienne?D.J

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo