Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 16:32

Tout à la triste actualité des bleus, on en oublierait presque le gouvernement a fait tomber un tabou : celui d'une retraite à 60 ans intouchable !!

On sait que cette limite avait été mise en place par François Mitterrand, sans vraiment de concertation (Delors et Rocard étaient totalement contre) et surtout pour marquer une nouvelle étape dans les conquêtes sociales. L'ancien pétainiste avait également offert une 5e semaine de congés payés, afin de se mettre dans les pas de Léon Blum (un  véritable grand homme politique) et faire oublier qu'en 36, il se situait plutôt à droite de l'Action Française.

Mais quid de cette polémique : en 1981, l'espérance de vie n'était pas si grande, il n'y avait "que" 1,8 millions de chômeurs et le système de retraites avait encore un sens.

30 ans plus tard, tout a changé : on vit plus longtemps, on travaille plus tard, le chômage est plus important. La faillite de la retraite par répartition est hélas patente puisque on compte moins d'actifs pour plus de non actifs.

Cette volonté de passer à 62 ans va bien entendu faire hurler ceux qui estimaient que la ligne des 60 était infranchissable. C'est de bonne guerre. Mais pour autant, on n'en serait sans doute pas là si, en 1990, Michel Rocard avait pu vraiment réformer en profondeur au lieu de créer juste une taxe de plus la CSG. Hélas, Mitterrand n'allait pas se désavouer. Et puis, soyons honnête, ayant déjà un pied dans la tombe, il se moquait un peu de ce qui arriverait après 1995 !!

20 ans de perdu, 20 ans de réformetttes et 20 ans où le mur se rapproche inexorablement. Le pire est que la solution proposée n'est même pas sûre d'être suffisante. L'Allemagne a choisi 65 ans. La France a préféré y aller par petite touche. On verra qui a eu raison.

Je comprends ceux qui s'indignent de ce recul de 60 à 62 ans. Moi même, ayant commencé à 18 ans, je me dis que j'en ai encore autant à faire. Mais bon, j'ai la chance d'avoir un métier qui ne m'use pas trop physiquement (mentalement, c'est autre chose, mais cela se voit moins :) !! ). Et il est toujours aussi stupide de refuser le travail à ceux qui, au delà de 50 ans, se retrouvent dans un chômage indigne de leur âge !

Je continue à penser qu'une dose de capitalisation serait une bonne chose, que les métiers vraiment pénibles (pas les conducteurs de train, par exemple) devraient bénéficier d'un arrêt à 55 ans mais que les autres devraient aller à 65 ans. Et qu'une retraite de parlementaire ne devrait s'appuyer que sur les années effectivement faites au service de la nation.

Par contre, les chimères du genre "Taxons le capital" sont une ineptie sans nom. Regardez donc votre feuille de paie à la colonne Cotisations patronales. Elles sont plus importantes que vos cotisations. En clair, le monde de l'entreprise paient déjà les retraites. 

Inutile donc de lui rajouter un carcan supplémentaire.

Mieux vaut une société qui accepte de changer car son évolution l'y oblige qu'une société qui reste sur ses positions et va droit dans le mur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo