Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 16:11
Ce matin, lors de la (longue) file d'attente pour ma vaccination, j'ai pu discuter avec plusieurs personnes, ce qui m'a inspiré quelques réflexions que je vais vous livrer ici. Cependant, je précise que, contrairement à beaucoup, j'ai confiance dans le vaccin et que si j'avais pu l'être plus tôt, cela ne m'aurait pas déplu (et permis d'économiser quelques heures de mon temps).

Petit rappel : au printemps dernier, la découverte d'une grippe plutôt inquiétante au Mexique (sa souche est très très proche de la grippe espagnole, m'a expliqué un médecin, en me précisant que l'analyse du virus s'est fait sur le corps d'une personne décédée en 1919 mais qui avait été conservée par une immersion - involontaire - dans l'argile) a mis la planète en émoi. Il n'en fallait pas plus pour que les médias alarmistes, quelque peu orphelins de Global Warming, en fasse leur nouveau marronnier. La cause était attendue : une épidémie meurtrière allait s'abattre sur la planète, menaçant jusqu'à l'équilibre social mondial.

Bien entendu, malgré les précautions de l'OMS (qui parlait de risque), il était bien trop plus intéressant de faire peur que d'attendre calmement que le virus et ses effets soient totalement connus. La presse en profita également pour tacler le gouvernement , coupable de ne pas en faire assez (air connu). 

Acte II : Quelques mois passent et il s'avère que la grippe H1n1 est moins virulente que redoutée. Plutôt que d'exprimer un sentiment de soulagement, les médias vont alors déclarer le contraire de ce qui était dit au printemps. Plus de catastrophisme mais un pointage en règle du gouvernement qui en fait trop, qui achète trop de doses, qui veut faire une vaccination obligatoire alors que cela ne servira à rien... Bref, quoique l'on fasse, les médias retombent toujours sur leurs pattes !!

Acte III : la vaccination commence pour les professionnels de santé. Très peu y vont (Et quand je dis peu, c'est un euphémisme) . D'un coup, les médias lancent la rumeur : si les médecins et autres infirmières ne se vaccinent pas , c'est que le vaccin doit être plus dangereux qu'on le dit, et que de toutes façons, cette grippe n'est qu'un coup d'intox histoire de renflouer les caisses des labos. Cerise sur le gâteau, le gouvernement dilapide l'argent du contribuable en achetant quand même des doses.

Acte IV : la vaccination commencer pour les personnes à risques, les enfants et leurs entourages. Encouragés par des médias imbéciles et inconscients, le bon peuple ne se précipite pas dans les centres de vaccination, au grand dam des quelques médecins qui ont accepté de jouer le jeu. La presse fait ses choux gras sur les centres vides, sur ces infirmières qui tricotent ou jouent aux cartes, les émissions polémiques titrent tous sur "En fait-on trop sur la grippe A ?". Bref, le jeu de massacre continue , la ministre de la santé devenant la nouvelle cible des humoristes et des journaleux en mal d'indignation à deux balles.

Acte V  : autour d'eux, les gens commencent à se rendre compte que cette grippe, finalement, touche quand même du monde, que les malades sont Ko debout, que des personnes en meurent, contaminées parfois par des professionnels de santé qui estimaient que tout cela, "c'était du bidon" !! Du coup, panique et rush sur les centres de vaccination. Si on ajoute à cela quelques couacs de la Cnam qui envoie les bons de vaccination parfois au compte gouttes ou en dépit du bon sens, et on arrive à ce spectacle navrant : des queues immenses dans des centres que personnes ne voulaient fréquenter il y a 8 jours, des professionnels de santé qui râlent parce que la liste d'attente va être plus longue que prévue alors qu'il y a 3 semaines, les "piqueurs"  dans les hôpitaux s'ennuyaient ferme !!

Et les médias d'oser désormais attaquer le gouvernement sur sa gestion de crise. Cette crise que la presse a fait gonfler de toute pièce en balançant des rumeurs comme , le premier jour de vaccination pour tous cette femme qui développa un syndrome de Gillain-barré, sans même prendre le temps de vérifier si cela était dû au vaccin, à l'adjuvant ou à un état grippal antérieur à la maladie. 

La chose médiatique a joué avec le feu,  joué avec les peurs des gens, balancé de fausses infos, des rumeurs, pour finalement se rendre compte que le monstre qu'elle a créé lui échappait totalement. Désormais , les médias rejettent la faute sur les autres, l'état, Sarkozy, les médecins, l'OMS...

Ce matin, j'ai donc passé 3 heures avec une partie de ma famille. J'ai rencontré des gens calmes et patients, avec parfois des enfants en bas âge. J'ai également vu des médecins compétents, pédagogues et sérieux, des infirmières dévouées , des administratives qui font tout pour aider les gens (je n'avais pas mon bon , le directeur du centre a réussi à me l'imprimer via le site de la CNAM), bref, j'ai vu ce qui aurait du se passer depuis des semaines si les Français avaient un peu plus de jugeotte et cessaient de faire confiance à des médias qui ne les prennent que pour des cons !! 
Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Les discussions ? j'évite soigneusement de les porter sur les sujets qui fâchent les rares fois où je vois mes "collègues" (mot bien pratique pour désigner des gens censés faire le même travail que
vous) car certains ont le réflexe rapide de vous faire une réputation d'enfer auprès de la hiérarchie. Et comme dans mon travail, je ne fais que mon travail et pas de politique...

Merci pour le lien. Je vais aller y faire un tour. 


Répondre
T

"Quand à ouvrir mes horizons, pas de soucis, je "baigne" dans un milieu (l'Education Nationale) où je suis bombardé d'opinions contraires aux miennes et où je ne peux quasiment pas répliquer, sous
peine de me faire traiter de nazillon !!   "

Avouez qu'avec vos idées issues des milieux néo-conservateurs, les discussions doivent être souvent tendues ! Quoique je perçois quelques évolutions favorables dans vos propos lorsque vous
approuvez la politique menée par Obama en Afghanistan.

Sinon, un lien très intéressant sur la grippe (ni marianne, ni rue 89) que m'a transmis une collègue =>
http://www.atoute.org/n/article134.html


Répondre
D

C'est pourtant ce que disent pas mal de gens autour de moi. Et qui votent bien à gauche.

Quand à ouvrir mes horizons, pas de soucis, je "baigne" dans un milieu (l'Education Nationale) où je suis bombardé d'opinions contraires aux miennes et où je ne peux quasiment pas répliquer, sous
peine de me faire traiter de nazillon !!  


Répondre
T

Vous avez trop de certitudes et vous n'ouvrez pas assez votre esprit sur d'autres horizons. Moi, je le fais puisque je viens sur votre site ! Le fait de lancer une vaccination massive de la
population ou pas n'est pas une histoire de gauche ou de droite. Le monde médical n'a pas la réputation d'être majoritairement de gauche, ça se saurait


Répondre
D

La personne morte dans les Vosges n'avait pas d'antécédents médicaux justement.

Les gens de l'hôpital n'avaient pas de doute, mais la plupart étant de gauche (hé oui), pour eux le vaccin ne peut être que néfaste puisque préconisé par un vilain gouvernement de droite.

Quand à Marianne, cela fait des lustres que j'ai arrête de jeter un oeil sur ce journal de merde. 


Répondre