Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 18:00

Soyons honnête ! Le prochain président doit être de droite. Nul ne sait s'il fera mieux que Hollande, mais jamais il ne pourra faire pire. Entre le mariage pour tous, les rythmes scolaires, la dégringolade de l'économie, la montée du chômage, les portes ouvertes aux islamistes, le culte de la personnalité de certains et certaines de ses ministres, et j'en passe, les 4 ans et quelques qui se sont écoulés sont une catastrophe qui a permis au FN de s'implanter partout et qui a dégradé l'image de la France à un point rarement atteint.

 

Pour autant, Nicolas Sarkozy doit-il être à nouveau candidat ? Son échec de 2012 ne fut pas que la conséquence d'une campagne médiatique bien huilée de la part des médias de gauche (pléonasme). Ce fut aussi le résultat d'erreurs de 2007 à 2012. La première fut de croire que, malgré l'ouverture (une idée courageuse, mais qui fut mal comprise par son camps et qui ne fut pas récompensée, les "ouverts" ayant tous déclaré leur flamme à Hollande en 2012) il pouvait séduire à gauche. Or, pour la gauche, un homme de droite est forcément le mal. Il aurait appliqué le programme de Royal qu'il aurait été mauvais pour la gauche.

 

La deuxième fut de ne pas expliquer assez longuement qu'une crise comme celle de 2008 mettait forcément à mal les promesses de 2007. Les Français, toujours prompts à croire au Père Noël (sinon ils n'auraient jamais élu Hollande), et rechignant au moindre effort y ont vu un effet de manche. Or, la France s'en est un peu mieux sortie que les autres pays européens. Triste consolation pour les gens qui ont subi de plein fouet cette crise.

 

Enfin, sa plus grosse erreur, à mon sens, fut de ne pas assumer son statut d'homme de droite. On peut être ouvert, tendre la main à l'opposition et appliquer un VRAI programme libéral et être impitoyable avec ses ennemis. Ronald Reagan l'a fait. Bush Jr aussi. Pourquoi, par exemple, n'a-t-il pas rappelé à ses détracteurs qui lui reprochaient un repas au Fouquet que Mitterrand y a eu sa table pendant des années ? Ou pourquoi, quand on l'accusait de mélanger vie public et vie privée que ce même Mitterrand, outre avoir menti aux Français pendant des années sur sa santé, a fait protéger fille illégitime et maîtresse pendant des années aux frais de la République ?

 

Pourquoi n'a-t-il jamais osé dire que les 12 de Chiraco-Jospinisme avaient succédé à 14 ans de Mitterandisme ? Le tueur de la campagne de 2007 s'est petit à petit fondu dans le moule du politiquement correct. Et ce n'est pas le "Casse toi, pauvre con" (tout à fait justifié) et monté en épingle par la presse qui a écorné l'image présidentielle.

 

Pourquoi s'est-il mis en tête d'admirer un tocard comme Obama alors qu'il avait nettement plus d'atomes crochus avec Bush puis McCain ? Pour plaire aux médias ? Pour aller dans le sens du vent ?

 

Au lendemain de sa défaite, Sarkozy avait dit  "Je laisse tomber la politique". Personnellement, je pense qu'il aurait du se tenir à cette promesse. Mais quand on voit les candidats de droite entre un gaucho nommé Juppé et un incapable nommé Copé, on peut prendre peur. Et je ne parle même pas des Fillon et autres.

 

Hollande sait qu'il lui faut absolument affronter Marine Le Pen au 2e tour pour être ré-élu. Tout autre combinaison lui serait fatale. La gauche va donc tout faire pour torpiller le candidat Sarkozy.

 

Cela étant dit, si Sarkozy est le candidat de la droite de 2017, je voterai à nouveau pour lui. Mais uniquement pour faire barrage à la gauche et au FN.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Sarkozy
commenter cet article

commentaires

lencho 01/10/2016 01:06

Bonjour,
Je lis souvent votre blog depuis des années même si je ne mets pas de commentaires.
Je me souviens l'époque où vous voyiez Sarkozy comme une figure du néoconservatisme. N'y voyez aucun reproche. Je m'interroge juste
Comment aviez-vous pu y croire ?
Cordialement

Dave 01/10/2016 14:08

En 2007, il était plutôt proche de certaines idées néo-conservatrice et n'avait pas hésiter à s'afficher avec Bush après son élection.

Mais comme pas mal de gens de droite, je pense qu'il a cédé aux sirènes du politiquement correct et qu'il a cru que séduire la gauche serait un atout, d'où son renoncement à pas mal de choses.

Maintenant, si l'on prend le terme dans son sens le plus strict, il était plus conservateur que pas mal de politiques et il l'est resté sur certains points.

michèle 24/08/2016 10:29

Et pas que. Moi aussi je voterai pour lui car il était excellent sur le plan européen (la preuve, depuis son départ Merkel fait n'importe quoi, il savait la conseiller). Juste dommage que beaucoup ne supportent pas son allure, ses tics, sa "gueule" quoi. Des erreurs, tout le monde en fait. Ce qu'on attend d'un Président : une capacité intellectuelle hors norme, et ça, il l'a. Maintenant... cela me surprendrait beaucoup que les Français le réalisent et votent pour lui ! On a le Président qu'on mérite. Le Juppé est à fuir : sa "politique" bordelaise par rapport à l'Islam fait craindre le pire si elle s'applique au niveau national...