Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:30

François Fillon a estimé que la perte du Sénat était due aux divisions de la droite. Il a entièrement raison et a donc refusé de minimiser cette perte. Car sans des candidatures dissidentes, ce sont 7 sièges qui seraient restés à droite. Et la gauche n'aurait pas eu la majorité.

Car, comme en 2007, quand la phrase de Borloo sur la TVA sociale (pourtant nécessaire, mais passons) a couté 50 sièges à la droite aux législatives, ce n'est pas tout de suite que l'on verra l'impact de cet échec. Il a fallu attendre la première révision de la constitution pour comprendre que ces 50 sièges étaient un énorme manque, quand le Congrès a du voter à la majorité des 2/3. Désormais, avec un Sénat à gauche, on peut dire adieu à l'inscription de la Règle d'Or dans la constitution. Meme si une partie de la gauche a dit qu'elle la voterait en cas de victoire en 2012 !

 

Expliquer la perte du Sénat par un aspect mécanique (la gauche tient désormais toutes les leviers locaux : villes, régions, départements) est juste mais  incomplet. Il y a aussi cette fronde des grands électeurs contre la réforme territoriale qui va limiter leur pouvoir et surtout leur nombre de sièges. On peut d'ailleurs trouver plutot minable cette attitude qui montre une volonté de garder ses avantages. Car en 2014, avec la fusion des conseils généraux et régionaux (pour résumer), il y aura moins de place à prendre. Il y aura aussi une mainmise plus importante des partis politiques sur cette élection. Une fois de plus, le gouvernement n'a pas su expliquer sa réforme, mal aidé il est vrai par des médias toujours aussi partiaux.

 

Il y a cependant un paradoxe à voir le PS feter sa victoire. Il y a peu le Sénat était pour la gauche une anomalie anti-démocratique. Maintenant qu'il a basculé dans leur camp, c'est devenu une institution respectable. Preuve s'il en est que pour la gauche, une élection n'est démocratique que lorsqu'elle l'a gagne !! On le sait depuis longtemps et le refus de reconnaitre la victoire de 2007 avait sonné comme un aveu : la gauche n'est pas démocratique, elle se veut hégémonique et seules ses valeurs ont droit de cité.  On peut aussi se gausser des déclarations de Aubry sur le Figaro qu'elle estime etre devenu un journal satirique ! Là aussi, pour la gauche, un bon journal est un journal copain, pas un journal d'opposition à sa démagogie. 

 

Il ne faut cependant pas minimiser cette perte, elle s'inscrit dans une dynamique pour cette gauche sans programme sérieux mais qui cristalise les frustrations et les rancoeurs des Français. Son plan est simple : surfer sur l'impopularité du Président (on n'est jamais populaire quand on gère une crise), se servir de tous les leviers démagogiques possibles comme, au hasard, accuser Sarkozy des "crimes" qu'aurait pu commettre ses proches (un peu comme si on disait que tout l'entourage de DSK violait des bonnes dans les chambres d'hotel) et surtout promettre des lendemains qui chantent alors que la crise que nous subissons obligera ipso facto à encore plus de rigueurs.

 

Entendre Royal chez Ruquier évoquer la "corruption" de Sarkozy ou Hollande en faire de meme en parlant de présidence zig-zag montrent bel et bien que la gauche n'aura aucun scrupule à utiliser toute la force de la diffamation ! Une fois de plus, cela tranche avec l'attitude d'un Sarkozy qui a refusé de profiter des déboires du Perv (dont la demande d'utilisation de son immunité diplomatique constitue un flagrant aveu de culpabilité) à des fins électorales.

 

Car quand la gauche fouille les poubelles et se moque de la présomption d'innocence (pour info, la fille de Thierry Gaubert a démenti les propos de sa mère), Sarkozy libère la Lybie et tente de sauver l'Europe d'une faillite annoncée. C'est peut etre cela que la droite devrait mettre en avant plutot que de se diviser ou de vouloir envoyer cinquante candidats aux Présidentielles.

 

Car qu'on se le dise, Nicolas Sarkozy n'est sans doute pas le meilleur président de la Ve République, mais un Hollande ou une Aubry aux manettes, c'est la fin annoncée du pays ! Les Américains ont tenté l'aventure avec Obama. Ils en paient le résultat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tintin 04/10/2011 17:03



Pour vous, on a le choix entre Corée du Nors et Cuba d'un côté et Sarko de l'autre. Il y en a d'autres, heureusement. Je suis français autant que vous, OK ? Vous avez le droit d'insulter les
hommes de gauche et je n'ai pas le droit de traiter Sarko de guignol, encore 2 poids 2 mesures.



David 03/10/2011 22:18



"ce guignol"  a été  élu DEMOCRATIQUEMENT !! Il est votre président et vous lui devez le respect !! Si cela ne vous branche pas, cassez vous donc en Corée du Nord ou à Cuba ! Ou alors
espérez que les Français aillent dans votre sens, vous qui connaissez si bien la politique.



tintin 03/10/2011 21:25



"On rappellera que c'est sur une de ces promesses (le bouclier fiscal) que Sarkozy fut élu ! Si les 53% qui ont voté pour lui étaient contre cette mesure, ils n'avaient qu'à lire son programme !!
"


Vous avez raison de parler d'une de ses promesses ! Parlez-en à tous les déçus du sarkozisme, ils sont pléthores. Je n'en suis pas. Je savais comment tout cela allait se terminer.


Précision : le tintin n'est pas royaliste ! Le tintin est de gauche mais ne se fait aucune illusion sur les socialistes, mais le tintin préfèrerait tout de même que ce soit un socialiste qui
gagne car il veut en finir avec ce guignol de Sarkozy.



Claude 03/10/2011 19:14



Ah les cadeaux fiscaux qui auraient creusé notre tombe !! On rappellera que c'est sur une de ces promesses (le bouclier fiscal) que Sarkozy fut élu ! Si les 53% qui ont voté pour lui étaient
contre cette mesure, ils n'avaient qu'à lire son programme !!


 


Trêve de plaisanterie, toute la zone euro est dans le rouge ! Et toute la zone euro n'est pas gouvernée par Sarkozy ! il y a même des pays à gauche qui sont dans le rouge (l'Espagne) ! 


Quand j'entends une Royal dire qu'elle exigera des "riches" (dont elle fait partie, mais passons) qu'ils devront rembourser le "trop perçu", elle prend les gens pour des gogos vu que c'est
constitutionnellement impossible ! 


 


Mais tant qu'il y aura des tintins pour la croire, la démagogie aura de beaux jours devant elle !!



tintin 02/10/2011 12:39



"Mais au moins Sarkozy a compris qu'il faut rectifier le tir en matière d'endettement."


Rectifier le tir à quelques mois de la présidentielle, c'est un peu tard après avoir fait des cadeaux fiscaux à tour de bras. Et dire que l'accroissement des déficits, c'est à cause de la crise,
c'est absolument faux, il suffit de lire le rapport de la cour des comptes.