Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 14:32

La sortie vidéo récente  du chef d'oeuvre de Clint Eastwood American Sniper a permis de mettre les points sur les i pour ceux qui auront l'envie de regarder les deux excellents reportages présents sur le Blu-ray édité par Warner.

 

Car, lors de la sortie en salle, certains esprits "pacifistes" et anti-américains (cela va souvent ensemble, ces mêmes "pacifistes" n'ont jamais rien contre Daesh ou Poutine) se sont empressés de dire que Eastwood critiquait ouvertement la guerre en Irak.

 

Or, s'il apparaît que si Clint fut un opposant à cette guerre (mais pas à celle en Afghanistan), jamais il en cracha à la figure de ceux qui y allaient.

 

Chris Kyle, le héros du film, croyait à sa mission ! Pour lui, se battre en Irak permettait à la barbarie de ne pas revenir en Amérique , comme le jour du 11 septembre. L'un des dialogues se passe d'ambiguïté : "le mal est ici". Et même si son frère d'arme répond "le mal est partout", il est évident que Kyle savait pourquoi il se battait, pourquoi il sacrifiait sa famille, sa femme, ses enfants, sa santé mentale : pour combattre le mal !

 

Les interviews de la veuve de Kyle, de Bradley Cooper, d'Eastwood , de Jason Halle (le scénariste) vont toutes dans ce sens : American Sniper n'est pas un film contre la guerre, mais sur la guerre. Il en montre tous les aspects, du plus atroce (la découverte de la chambre de torture dans le "restaurant", l'embrigadement des enfants et la brutalité d'Al Quaïda et des lieutenants de Zarkaoui) au plus héroïque (la scène finale, en pleine tempête de sable) mais aussi la façon dont elle change les hommes. Les déclarations débiles de Tarantino traitant Kyle de "lâche parce que sniper" sont contredites par le fait que Kyle fit pas mal de missions au sol, refusant d'être un simple ange gardien planqué sur toit. 

 

Si les deux making of sont avares en révélations techniques (on y apprend juste que les scènes de Faloudja furent tournées au Maroc), c'est bien entendu dans la façon dont le film rend hommage au vrai Kyle qu'ils prennent tout leur sens. Il n'est pas question de glorifier la guerre, mais de rendre hommage à un héros, de restituer sa vie dans toute sa complexité, de faire comprendre qu'un homme ait pu se rendre 4 fois en Irak jusqu'à ce qu'il ait l'impression d'avoir accompli sa mission (abattre Mustapha, tireur d'élite syrien qui sema la terreur chez les Marines).

 

Bien entendu, une bonne partie de la presse a refusé de voir cet aspect. Au mieux, elle a vu un film de guerre avec un peu plus "d'âme" que la moyenne, au pire, elle y a vu un pamphlet conservateur et ultra-patriotique. Pour certains de ses gugusses, Clint Eastwood reste un fasciste de la pire espèce. Il est vrai qu'en plus d'avoir incarné l'inspecteur Harry, il a le culot d'être républicain. Il a même osé critiquer saint Obama, le président qui a détruit tout le travail qu'avait accompli Kyle en Irak et permis aux nazislamistes de reprendre pied en Irak.

 

American Sniper est un film sur l'amour de son pays, sur les sacrifices qu'on est prêt à faire pour lui. La critique imbécile ne peut pas le comprendre vu qu'elle n'aime pas son pays. La critique imbécile ne peut pas comprendre que, parfois, des hommes se dressent contre la barbarie au lieu de chercher à collaborer. La critique imbécile de 2015 se serait retrouvée comme un seul homme dans Radio Paris de juin 40 à août 44.

 

Sa suffisance, son arrogance ne font que donner la nausée. Elles salissent des hommes qui osent choisir une autre voie que celle de la soumission.

 

Oui, le mal existe. Il s'étend de plus en plus au Moyen Orient, en Afrique, en Europe. Mais aussi dans les rédactions des médias modernes ! 

 

Rien que pour cela, American Sniper est une puissante antidote pour tous ceux qui en ont marre de cette ridicule soumission ! Et c'est tout à l'honneur de Clint Eastwood d'avoir fait un film sur un homme dont il ne partageait pas la guerre. Combien de cinéastes "engagés" auraient osé en faire autant ? Sans doute très très peu !

 

 

Repost 0
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 19:07

A tous les lecteurs réguliers du blog !

 

A tous ceux qui me font le plaisir de laisser un commentaire !

 

A tous les combattants de la liberté comme DJ , Maxime Lepante, Greg ou Guy Millière !

 

Je souhaite une merveilleuse année 2015 !!

 

Qu'elle vous apporte joie, santé et satisfaction professionnelle !!

 

Rendez vous en 2015 pour de nouveaux articles...

 

Bonne année à tous !

Repost 0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 14:28

Je pars une semaine en famille à Florence. Le blog sera donc sans mise à jour durant ce laps de temps.

 

Vous me direz, les mises à jour sont rares en ce moment. En fait, j'ai eu quelques soucis avec Overblog (perte de mes identifiants, ce qui était totalement de ma faute !!) ce qui m'a empêché de mettre en ligne plusieurs articles fortement liés à l'actualité, dont un sur les mi-terms US.

 

Tout rentrera dans l'ordre à partir de début novembre.

 

Cela étant dit, je cherche toujours des partenaires qui pourrait m'aider à étoffer le blog. Si vous êtes intéressés, faites le savoir en commentaire.

 

Repost 0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 12:17

Guy.jpgDimanche 10 août , Guy Millière, auteur en autre du Pourquoi Bush sera réélu ? ou Le désastre Obama, m'a accordé le plaisir d'une rencontre dans un petit café parisien.

 

Au programme de cette heure de discussion à bâton rompu de passionnantes réflexions sur le néo-conservatisme, les USA, Israël et Obama.

 

Des hommes comme Guy sont des gens rares et sa lucidité face à la situation actuelle reste toujours aussi précieuse.

 

Au plaisir de se revoir très vite et merci pour ce temps offert.

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 20:03

Bon. Aucun article depuis le 3 août. Pourtant, il s'en est passé des choses en France, en Egypte, en Amérique du Nord...

 

Mais voilà, j'ai passé une grosse partie de ce mois à vadrouiller à droite à gauche (Colmar pour un festival métal, Paris pour me faire une paire de musée, Metz pour un  gros week end de détente... et j'en passe) ! Donc, pas d'ordi sous la main. Et écrire un article via un Iphone ou un Ipad, bof, bof...

 

Mais je suis de retour pour la 9e année (1er article en 2004, sur une autre plateforme) ! Et ça va saigner !! Entre un Hollande qui continue à toucher le fond et un Obama qui creuse toujours, entre une menace islamiste toujours plus présente et un recul de la liberté général, il y aura de quoi écrire !!

 

A bientôt donc sur le seul vrai blog néoconservateur français qui n'a ni renié Bush ni les fondements de notre doctrine !

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:26

le mariage existe depuis la nuit des temps. La famille est le fondement des sociétés. Un enfant nait d'un homme et d'une femme !

Le mariage, c'est entre un homme et une femme ! Pas entre deux hommes, pas entre deux femmes ! Pour cela, le Pacs existe !

 

Un enfant doit vivre avec son père et sa mère ! Pas avec deux pères ou deux mères ! On voit que les enfants de couples divorcés n'ont pas la vie facile ! Pourquoi encore rajouter de la difficulté ??

 

P.Bergé ne voit pas d'inconvénient à ce qu'une femme "loue" son ventre puisqu'elle peut louer ses bras pour le travail ! Moi si ! Un enfant n'est pas une marchandise, un caprice ou un jouet ! C'est un être vivant dont on sera responsable toute sa vie !

 

Pour tout cela, je suis opposé au mariage gay, à l'adoption par les couples homos, à la Procréation Médicale Assistée pour les homos, à la "location" des utérus !

 

Conservateur ? Oui !! J'assume !!

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:12

On a énormément reproché aux néoconservateurs d'avoir déclenché deux guerres au Moyen Orient à partir de 2001. Or, si la première était tout simplement la volonté de détruire l'une des bases arrières du terrorisme d'Al Quaïda, en Afghanistan, la deuxième se voulait une guerre à la fois préventive et libératrice !

 

L'opération en Afghanistan a détruit l'appareil taliban et a chassé Al Quaïda d'une partie du pays. Mais elle a aussi permis à ce pays meurtri de retrouver la liberté, confisquée sous Clinton (et avec l'approbation de la Maison Blanche) par les "étudiants en théologie". On peut argumenter à l'infini qu'il eut fallu 3000 morts américains pour que l'occident bouge enfin, mais après tout, l'Amérique attendit Pearl Harbor pour s'engager vraiment dans la lutte contre le nazisme !!

 

En rendant la liberté au peuple afghan et en tentant d'y imposer une démocratie, gros mot pour pas mal de dirigeants mais aussi, hélas, de simples gens du peuple musulman (qui n'y voient qu'une invention diabolique) , Georges W.Bush a lancé un travail de très longue haleine. Pour lui, la libération du Moyen Orient durerait des dizaines d'années ! Elle a été de toutes façons cassé nette par la realpolitik d'Obama, même si ce dernier, après l'avoir villipendé durant la campagne de 2008, a tout de même repris quelques éléments de sa doctrine.

 

Voici donc une base importante du  néoconservatisme : le mouvement n'est pas isolationiste. Karl Rove pense que la liberté peut s'exporter, mais qu'il faut déjà renverser la dictature qui l'empêche de s'exprimer. C'est ce qui s'est passé en Afghanistan.

 

Pour l'Irak, la Maison Blanche a poussé cette doctrine dans ses derniers retranchements. Les idiots utiles estimaient que l'Irak ne menaçait pas la région et que l'Iran était plus dangereux. Ce sont les mêmes qui sont contre une intervention en Iran, mais passons. Le fait est que le régime de Saddam n'était plus laïque (écrire Dieu est grand sur son drapeau est une sacrée entorse à la laïcité), mais surtout il finançait les kamikazes palestiniens, continuait à développer des programmes d'armes de destruction massive et continuait à opprimer son peuple, détournant l'aide du programme Pétrole contre nourriture. 2 millions d'Irakiens sont morts sous Saddam. Pour les néo-conservateurs, la guerre était donc justifiée.

 

D'autant plus que ce pays était plus "mûr" pour une chute que l'Iran. En cas de guerre, on ne cherche pas la difficulté. Les Allemands attaquèrent la Pologne avant la France car ce pays était bien moins préparé que le notre.

 

En voulant détruire une dictature pour la remplacer par une démocratie, les néo-conservateurs ont pris un risque énorme, mais sont allés au bout de leur logique. C'est au nom de ce principe que j'ai défendu cette opération , dès 2002, malgré les insultes et critiques que j'ai essuyées. J'ai eu d'ailleurs incroyablement honte de mon pays et de mon président (sans parler de De Villepin) qui ont cherché à protéger jusqu'au bout une ordure qui a massacré des centaines de milliers de personnes !!

 

La quête de la liberté est exportable nous disent les fondateurs du mouvement. Ils croient à la valeur de l'exemple japonais. Ce pays détruit après la guerre a retrouvé une prosperité importante en tournant le dos à ses valeurs racistes et impérialistes et en s'inspirant des idées démocratiques.

 

La note que W redonna à Condie Rice disait "Que règne la liberté" ! Cette phrase résume à elle seule la doctrine : la liberté doit régner sur le monde ! Car , soyons honnête, un monde sans dictature serait sans doute bien plus agréable à vivre que le nôtre.

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 18:55

Etre néoconservateur n'est pas une chose simple de nos jours ! Le travail de sape du politiquement correct et des médias totalement acquis à la gauche qui ont traîné notre mouvement dans la boue en ont singulièrement amoindri la portée. Et même si une grande partie du "public" se retrouve dans ses idées, il est bon de re-expliquer ce qu'est le néoconservatisme !

 

La base en est simple : le néo-conservateur aime la liberté ! La liberté d'entreprendre, la liberté de s'exprimer, la liberté de se protéger ! La liberté de posseder une cellule familliale telle qu'elle existe depuis des siècles...

 

Je sais, cela fait ringard de le dire, de le penser, mais c'est notre base de réflexion.

 

Nous pensons que l'Etat doit se cantonner à ses missions principales : protéger la nation, assurer à tous une justice indépendante, éduquer et instruire dans la neutralité la plus stricte sa jeunesse, transporter d'un bout à l'autre du pays les gens à des tarifs permettant à tous de le faire, lui fournir de l'énergie. A cela, on peut sans soucis ajouter une volonté de protéger temporairement l'individu des affres du chômage (mais pas l'assister à vie) et lui assurer une couverture maladie basée sur un partage honnête des coûts (et lui laisser le choix). Bref, tout ce qui fait la base d'un pays.

 

L'Etat n'a à fabriquer des voitures. Il n'a pas à subventionner des journaux ou des télévisions, ou du cinéma. Il peut ouvrir des bibliothèques, des médiathèques, des musées, les rendre gratuit même, mais il n'a pas à s'occuper de ce que des professionnels savent mieux faire que lui.

 

L'Etat n'a pas besoin d'être un millefeuille administratif ! L'Amérique se gère avec nettement moins de personnels élus ou employés que la France. Près de 900 parlementaires à l'Assemblée et au Sénat en France, moins de 400 en Amérique ! La Maison Blanche a un budget de fonctionnement bien moins important que l'Elysée ! Le personnel politique s'y renouvelle bien plus vite que chez nous et un échec à une élection signifie , dans 99% des cas, un retour à la vie civile. En France, des dizaines de milliers de membres des différents partis arrivent toujours à trouver un point de chute ! Comme le disait Coluche, ne riez pas, c'est sans doute avec votre pognon !!

 

Nous pensons qu'un état fort est un état mince, qu'un état fort est un état sérieux, qu'un état fort n'a pas besoin d'être un monstre administratif !

 

Voilà les premières bases du mouvement tels qu'il se construisit dans les années 80...

 

"L'état, c'est comme un bébé, un gros tube digestif avec une entrée et une sortie" Ronald Reagan !

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 19:10

J'avais écris il y a 4 ans "2008 n'est pas une fin, ce n'est qu'un début" !

 

Après la nouvelle défaite du GOP aux USA, il est logique que nous nous interrogions sur notre mouvement et sur cet échec !

 

En 2008, j'avais écris que c'était surtout McCain qui avait perdu en refusant d'affronter Obama ! Attitude chevaleresque mais suicidaire !

 

Romney a commis la même erreur ! Alors que l'économie en berne et le scandale de Benghazi lui offraient des attaques sur un plateau d'argent , Mitt Romney a préféré croire que l'Amérique se tournerait naturellement vers un homme compétent et non un type qui a trahi toutes ses promesses, et qui a gaspillé sa chance durant 4 ans ! Il a eu tort, car il croyait encore que l'Amérique était comme lui : entreprenante, prête à prendre tous les risques, amoureuses de la liberté et des institutions et surtout, surtout, ayant une sainte horreur d'un état hyper présent !

 

La seule vraie réussite d'Obama est d'avoir pu changer l'état d'esprit de l'Amérique, même si la crise lui a donné un sacré coup de main. Car, soyons honnête, quand on subit une telle crise, on a envie de se tourner vers un protecteur et pas forcément de s'en sortir tout seul. Ce qui est vrai en France l'est sans doute en Amérique. 

 

En 2008, j'avais souhaité bonne chance à Obama, même si je regrettais son élection. Après tout, de grands leaders se sont révélés après l'élection. Mais franchement, il a simplement répondu à toutes nos craintes.

 

Nous voilà donc en 2012. Obama reste au pouvoir, même s'il va devoir continuer à cohabiter, ce qui prouve que l'Amérique ne lui fait pas entièrement confiance, n'en déplaise aux lécheurs de bottes d'Obamazoom. 

 

Va-t-il continuer à ménager l'Iran ? Va-t-il continuer à ménager les dictatures islamistes qui ont suivi le printemps arabe ? Va-t-il continuer à modifier la mentalité américaine, histoire de permettre à ce que les démocrates restent à la Maison Blanche en 2016 ?

A ces questions, on peut hélas répondre oui ! Cette élection a prouvé que l'équipe d'Obama ne reculait devant rien pour garder le pouvoir : les nombreuses anomalies et cas de fraude aperçus ici et là l'ont prouvé. On peut, comme en 2008, s'étonner que le GOP refuse de porter ces fraudes devant la justice , notamment celle-ci : un candidat qui tweete sa victoire alors que le scrutin n'est pas clos !

La seule chance pour qu'Obama ne fasse pas ces 4 nouvelles années est que les Républicains osent enfin s'emparer du scandale de Benghazi ! Car un pays qui a destitué un président pour avoir espionné le camp adverse admettra-t-il qu'un président laisser mourir 4 diplomates ?

 

La route vers 2016 doit être une route de reconquête des esprits !! La carte électorale le montre : les Républicains sont toujours majoritaires dans les campagnes et les petites villes, là où l'esprit de l'Amérique souffle encore ! Cet esprit que j'ai pu ressentir en 2009 quand je voyageais dans le nord de l'Amérique, dans le Vermont, état pourtant démocrate mais où les idées du GOP ne font pas peur, loin de là ! Un état démocrate qui ose affirmer les grandes valeurs américaines, rien à voir avec les démocrates au pouvoir à Washingon et qui viennent de l'ultra-gauche américaine !

 

Mais en France, me direz vous ?

 

Il nous faut aussi faire enfin le travail d'explication de nos idées ! Dire pourquoi nous sommes néoconservateurs ! Minoritaires, moqués, carricaturés, mais fiers de nos idées !

 

Ce travail, je l'entreprends dès ce jour ! Une série d'article va rappeler ce qu'est le néo-conservatisme. Une autre tentera de donner une autre image de l'Amérique, pas celle que vous conchient des médias partisans, mais celle où souffle l'esprit des pères fondateurs !!

 

Mais j'aurais besoin de quelques collaborateurs, à qui je pourrais confier les "clés" du blog pour que plus d'articles y soient écrits.

 

Si vous voulez vous aventurez sur ce chemin avec moi, n'hésitez pas !

 

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:16

La ré-élection d'Obama est bien évidemment une catastrophe pour le monde libre. Pour la première fois, un président qui avoue ouvertement vouloir transformer la société américaine en une société à l'européenne, avec état omniprésent, a réussi à se faire réélire, et ce malgré un bilan catastrophique !

 

Les Américains qui ont voté Obama n'ont plus rien à voir avec les pères fondateurs. Ce sont les minorités qui ont remis Obama au pouvoir. Or une minorité+une minorité+une minorité font une majorité. Hollande l'avait bien compris aussi ! Les WASP sont désormais une minorité, mais une minorité seule. Le camouflet de 2010 ne s'est pas transformé ! Obama a réussi à garder le pouvoir, certes avec l'aide des médias, mais aussi parce que l'Amérique change, petit à petit.

 

On peut se consoler en se disant qu'Obama n'a toujours pas de majorité. Mais c'est oublie qu'il pourra continuer à rejeter toute la faute sur le GOP, toutes ses erreurs, tous ces errements. Et il n'a pas eu besoin d'une majorité pour lâcher le pouvoir égyptien, seul pays arabe allié de l'Amérique, pas besoin de majorité pour laisser des islamistes massacrer des diplomates en Libye...

 

Cette élection sonne sans doute le glas d'une certaine idée de l'Amérique. Celle qui regarde vers l'avenir, vers la libre entreprise, vers la volonté de répandre la liberté et la démocratie. 

 

En 2008, et plus encore en 2012, le candidat du GOP a refusé de reprendre les thèmes néoconservateurs, persuadé que l'élection se gagnerait au centre. Or, Bush en 2004 a prouvé que l'on pouvait gagner à droite si l'on affirmait haut et fort ses convictions. Romney était un exemple il y a encore 10 ans, un homme qui est devenu riche par la force de son travail ! Désormais, 30 ans de propagande gauchiste ont porté leur fruit : l'argent c'est mal ! l'entreprise, c'est mal ! la liberté, on peut la brader pour une protection éphèmère !

 

Le néoconservatisme n'aura pas survécu à Georges W.Bush, j'en ai peur. Nous sommes de moins en moins nombreux à affirmer haut et fort nos convictions. Il suffit de regarder Tweeter. Des personnalités de "droite" comme Nadine Morano, JF Copé , Roselne Bachelot ou JL Borloo se félicitent de l'élection d'Obama ! Ils estiment même que seul lui méritait de gagner et non Romney ! Cela prouve  la méconnaissance totale de nos zélites sur ce qu'est l'Amérique . Cela prouve aussi leur aveuglement, voire leur bêtise. Cela prouve que nos idées sont en train de devenir minoritaire.

 

Demain (?), cette droite approuvera le mariage gay, l'avortement remboursé à 100%, le vote des étrangers, la destruction de l'enseignement de l'histoire, déjà bien entamé par le ministère Chatel ! Elle se dit patriote, mais refuse de s'afficher comme tel. Elle ne s'oppose pas à Hollande, sauf en façade.

 

Néoconservateur je suis ! Néoconservateur je reste ! Je reste attaché à la liberté d'entreprendre, d'enseigner, de dire ce que je veux, y compris le politiquement incorrect !! Je veux garder le droit d'aller où je veux, de vivre ma religion sans l'imposer aux autres, de respecter une stricte neutralité dans mon travail !

 

Ce droit existait en Amérique. Je dis existait ! Car depuis cette nuit, il est clair que l'Amérique a changé. Elle nous regarde avec gourmandise sans comprendre que nous creusons notre tombe depuis des lustres.

 

Je ne sais pas si le néoconservatisme est mort ! Il est mal en point ! Il souffre ! Il faudra des années pour qu'il se relève !

 

Mais croyez moi, je resterai fidèle au poste ! Dès demain, je repars en campagne ! 

Repost 0

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo